Archives mensuelles : juillet 2015

Déficit sur le marché de l´Argent prévu pour 2015

Déficit de 57,7 millions d’once d´Argent prévu pour 2015

Investir_Argent_metalDans ses dernières prévisions sur l´argent, Le Silver Institute prévoit un déficit de 57,7 millions d’onces sur le marche de l´argent en 2015. Si le prix de l’argent métal a été sérieusement malmené ces derniers mois, les fondamentaux sur le métal restent forts positifs d´après le dernier rapport publié mardi par le Silver Institute : « l’augmentation de la demande physique pourrait provoquer un déficit sur le marche des 2015. » Voici un aperçu des principaux points abordés dans son rapport qui prévoit une forte demande du secteur industriel;

  • Les énergies renouvelables: La demande d’argent des producteurs de panneaux solaires devrait augmenter de 8% cette année, atteignant 65.000.000 onces. L’augmentation sera largement tirée par les Etats-Unis, qui a vu une augmentation de 76% pour l´installations de panneaux solaires au 1er trimestre 2015 par rapport à la période de l’année précédente. Cela dit, la Chine et l’Inde ont également ont mis en œuvre également d´ambitieux plans d’installation solaire.
  • L’oxyde d’éthylène: la demande d´argent des producteurs d’oxyde d’éthylène à progresse de 61% en 2015 pour atteindre 8,6 millions d’onces. La plupart de cette augmentation est tirée par la demande chinoise. L’oxyde d’éthylène est un élément vital pour la construction de bloc chimique, critique dans la production de plastiques, solvants et détergents et un large éventail de produits chimiques organiques.
  • Electronique: la demande d´argent sur secteur de l’électronique devrait quand a lui progresser de 0,4% en 2015. La baisse relative de la demande dans la production d’ordinateurs et de tablettes étant compensée par une plus forte demande dans la fabrication de téléphones mobiles.

Bien sûr, l’une des principales caractéristiques de l’argent est qu’il est utilisé pour l’investissement ainsi qu´a des fins industrielles. Pourtant, malgré les performances négatives des métaux précieux, la demande des investisseurs pour de l’argent est restée « robuste », selon le Silver Institute. Plus précisément, l’organisation indique que, pendant la première moitié de l’année, les ventes mondiales de pièces de lingots d’argent ont atteints 43.600.000 onces – soit 6% de moins que sur la période précédente, mais toujours non loin de ses niveaux records. Cela soulève évidemment la question de savoir si le prix de l’argent va augmenter ? Contrairement a ce que l´on pourrait croire, le marché de l’argent a été en déficit sur 3 années consécutives 2013 (111,9 millions onces) et 2014 (par 4,9 millions onces) avec un prix moyen annuelle de $ 23,79 l’once pour 2013, et $ 19,08 en 2014. Ce qui laisserait croire qu´une corrélation entre offre et demande est loin d´être évidente. Le prix du métal argent ayant atteint ses plus hauts historiques alors que le marche était excédentaire en 2012 (par 41,9 millions onces). Ce mardi, le prix d’argent restait autour des $ 14,65 l’once.

Capitulation sur le marché des matières premières …

Cour_du_petroleLa déroute sur les matières premières n´en finit plus et les perspectives d´une hausse des taux d’intérêt américains ont fini par envoyés les cours de l´or et du pétrole a leurs plus bas niveaux depuis 5 ans ( 1,106.80 $ l’once pour l´or et 50 $ le baril pour le pétrole). Depuis l’été dernier, rien ne va plus, les prix des matières premières ont reculé au premier trimestre 2015, pour le 3e trimestre de suite. Du jamais vu depuis 2001. Est-ce la fin du super cycle des matières premières ? La question divise. 

 

Indices_des_matieres_premieres

Quand a l’indice Bloomberg Matières Premières, il chutait à son plus bas depuis 13 ans et 2002. En dessous des niveaux atteints durant la crise bancaire de 2008 et la crise de la zone euro en 2012. Blé, cuivre, gaz naturel… Peu ont échappé à la déroute. L’euro ainsi que la plupart des devises liées aux matières premières ont reculé. Bloomberg

Un dollar plus fort et l’inquiétude au sujet d’un ralentissement en Chine contribuent à la baisse générale. Peu parient sur un rebond imminent et pourtant ce scénario détonne par rapport aux performances des indices boursiers qui volent de records en records: Le S & P 500 dépasse brièvement son record établi le 21 mai.

 

 

Indice_performances_S&P500

La chute a été tellement forte que certaines côtent désormais sous leur coût de production, comme le sucre

A lire ou relire, les explications de cette déroute

Le producteur de terres Rares Lynas annonce des résultats trimestriels encourageants

Le producteur de terres Rares Lynas annonce des résultats trimestriels encourageants

Producteur de terres rares LynasTandis que Molycorp annonçait il y a quelques jours son dépôt de bilan, l´autre acteur majeur de la production des terres rares hors de Chine Lynas (ASX: LYC) annonçait un chiffre d´affaire en hausse de 74% pour atteindre un record de Aus $ 51,9 millions. Plus important encore, Lynas a plus que doublé son chiffre d’affaires annuel, pour atteindre Aus $ 148,6 millions. Une partie de ce CA été tirée par les volumes de production plus élevés – Lynas a produit environ 8.799 tonnes d’oxydes de terres rares pour l’année, soit plus du double par rapport a 2014 (3965 tonnes).

l’action Lynas s´appréciait d´environ 15 % après ces annonces. En outre, le PDG Amanda Lacaze était plutôt positif a propos des derniers développements et annoncements de la Chine sur le marche des terres rares. Plus de clarté laisse envisager un retour de la confiance des utilisateurs finaux et donc un potentiel important sur la demande futur.
Certes, Lynas a encore un long chemin à parcourir. Le prix de l’action Lynas a chuté de 73% au cours de l’année écoulée.

Le changement climatique considérée comme la plus grande menace par la population mondiale

Le changement climatique considérée comme la plus grande menace par la population mondiale

Le changement climatique est ce que la population du monde perçoit comme la plus grande menace globale , selon une étude menée par le Pew Research Center, les pays d’Amérique latine et de l’Afrique semblent les plus préoccupés par la question. Elle est suivie par l’instabilité économique et les groupes militants de l ´État islamique. L’enquête, menée dans 40 pays auprès de 45 000 personnes, tente de mesurer les différentes menaces. 19 des 40 pays sondés, ont choisit le changement climatique comme la menace la plus préoccupante.

Carte interactive et source.

PG_15.06.30_Global-Threats

Tour de table sur les Terres Rares et Métaux Strategiques

AUDITION A L`ASSEMBLEE NATIONALE SUR « LA MISE EN PLACE D’UNE POLITIQUE DES TERRES RARES ET DES MATIÈRES PREMIÈRES STRATÉGIQUES ET CRITIQUES »

1h30 d´audition de haut vol ou se croisent les avis et réflexions des principaux acteurs du secteur; Stratèges, Industriels, R&D, universitaires…

Continuer la lecture

Ou sont produits les Terres rares ?

Les 8 principaux pays producteurs de Terres rares

Screen Shot 2015-07-01 at 18.43.09Alors que certains pensaient que la Chine relâchait son emprise sur le marché des terres rares en 2014, l´emprise de la Chine est toujours intact. Voici le dernier classement des producteurs de Terres Rares selon le denier rapport de US Geological Survey (USGS):

  1. La Chine: 95 000 tonnes Alors que la Chine a supprimé ses quotas d’exportation, ses quotas de production ne sont pas touchés par la décision de L´OMC. Le pays a également supprimé ses droits de douane à l’exportation, ce qui a entraine une baisse des prix. Pourtant, la Chine continue de stocker ses minéraux, et le pays devrait continuer à être plus important détenteur mondial de terres rares pour longtemps.
  2. Les Etats Unis : 7,000 tonnes Alors que la production n´a cessé d´augmenter au cour des 10 dernières années, le seul producteur, Molycorp (NYSE:MCP), vient de déposer son bilan. S´il existe d´autres sites plutôt prometteurs, nul doute que cette faillite retentissante refroidira certaine ardeur.
  3. Inde: 3,000 tonnes Alors que de nombreux pays cherchent à réduire leur dépendance à l’égard la production chinoise de terres rares, l’Inde émerge comme une alternative intéressante. Alors que la production du pays reste relativement faible, la production augmenter de 5000 tonnes par an, selon l’agence Reuters. Le pays a également trouvé un partenaire au Japon, qui a convenu d’acheter une partie de la production de terres rares indienne.
  4. Australie: 2,500 tonnes L´Australie a augmenté sa production de 500 tonnes l’année dernière. Le pays est assis sur la troisième réserve de terres rares mondiale.
  5. Russie : 2,500 tonnes
  6. Thaïlande: 1,100 tonnes La Thaïlande a augmenté sa production de 300 tonnes sur les 12 derniers mois, mais ses réserves sont encore inconnus.
  7. Malaysia: 200 tonnes La Malaisie détient la plus grande raffinerie de terres rares du monde. Malgré les problèmes politiques qui ont retardé l’ouverture de l’usine en 2013, l’installation de LAMP a aidé la Malaisie de devenir un acteur important dans le monde des minéraux de terres rares.
  8. Vietnam : 200 tonnes La production Vietnamienne a baisse de 200 tonnes par rapport a 2013, mais le pays pourrait augmenter sa production a l´avenir.

 

La Chine fixe le pic de ses émissions de CO2 « autour de 2030 »

save-the-earth-its-the-only-planet-with-chocolateTransition énergétique: La Chine fixe le pic de ses émissions de CO2 « autour de 2030 »Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a annoncé officiellement mardi la contribution très attendue de son pays à la réduction des émissions de CO2 dans la perspective de la conférence mondiale sur le climat (COP21) que la France accueillera fin 2015, fixant le pic des émissions « autour de 2030 ».

Premier pollueur mondial avec 25% des rejets de gaz à effet de serre, la Chine se fixe pour objectif d' »atteindre le pic de ses émissions de CO2 autour de 2030 tout en s’efforçant de l’atteindre au plus tôt », a-t-elle indiqué dans un communiqué. La contribution chinoise était d’autant plus attendue qu’elle pourrait avoir un effet d’entraînement sur un autre grand pays pollueur, l’Inde. Selon sa délégation, la Chine entend aussi « baisser (son) intensité carbonique de 60%-65% par rapport à 2005 » et « porter la part de (ses) énergies non fossiles dans la consommation énergétique primaire à environ 20% ». La Chine projette également d’augmenter son stock forestier. Les Etats-Unis, 2e plus gros émetteur derrière la Chine, ont de leur côté confirmé mardi leur engagement, pris en novembre, d’une baisse de 26% à 28% entre 2005 et 2025. Début mars, l’Union européenne (12% des émissions) a été la première à officiellement transmettre son plan pour après 2020 (baisse de 40% des gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990). Une bonne nouvelle pour notre planète…