Archives par étiquette : batteries Tesla

« In Elon Musk we trust… »

L’entrepreneur de voiture électrique envisage de construire la plus grande usine de panneaux solaire au monde.

466093487L’entrepreneur, créateur de voiture électrique et pionnier de l´espace envisage de construire la plus grande usine de panneaux solaires au monde à New York, afin de produire de l’électricité pour alimenter votre maison, et votre voiture. Musk déjà président de SolarCity, la plus grande société d´installation de panneaux solaire du pays : a révélé mardi matin l´acquisition d´un fabricant de panneaux photovoltaïques de la Silicon Valley appelé Silevo dans un deal de plus de 350 millions de dollars. La Start-up prétend avoir développé une technologie très ambitieuse pour produire de l´électricité à moindre coût. Jusqu´a aujourd’hui, l’expertise de SolarCity se limitait à installer les panneaux solaires sur les toits, et non les fabriquer. Le pari semble audacieux dans un marche dominé par la surproduction de panneaux fabriques en Chine. Apres de nombreuses faillites dans le secteur, la fabrication photovoltaïque avait presque disparu aux États-Unis.

Construire une telle usine coûtera probablement plusieurs milliards, et SolarCity annonce qu’il est déjà en « discussions avancées » avec des investisseurs potentiels afin de financer l’installation. La société prévoit de démarrer la construction au plus vite et produire 1 gigawatt de panneaux d’ici la fin de l’année 2016. L´annonce arrive 4 mois seulement après que Musk ai annoncé les plans pour construire la plus grande usine au monde de batteries lithium-ion : La « gigafactory » a 5 milliards de dollars permettra à Tesla de produire a moindre cout jusqu’à un demi-million de voitures électriques par an d’ici 2020. Le futur sans hydrocarbures n´a jamais été aussi proche…

Tesla et la demande de Métaux strategiques

Qu’est-ce que l’annonce des nouvelles batteries Tesla signifie pour le Lithium, Graphite et Cobalt?

powerwall-battery-group@2xJeudi soir dernier, Tesla Motors (NASDAQ: TSLA) a annoncé les détails de sa nouvelle gamme de batteries rechargeables domestiques et professionnelles, marquant un changement énorme pour la société. Fidèle à son habitude, le PDG de Tesla, Elon Musk a fixé un objectif ambitieux en ce qui concerne ses batteries. Il a partagé ses espoirs de voir le monde sortir des énergies fossiles en facilitant le stockage de l’énergie produite à partir de sources comme l’éolien et le solaire. Si le succès paraît certain, malgré le cout ( $3500) encore excessifs pour certains. Beaucoup de lithium, graphite et cobalt seront nécessaires pour toutes ces batteries.

Tesla n´a pas encore confirmé a 100% la composition de ses nouvelles batteries, des matériaux comme le lithium, cobalt cathode – un (oxyde de nickel-cobalt-aluminium) NCA cathode – et graphite semble indispensables. Pour produire chaque Powerwall ( http://www.teslamotors.com/powerwall), on estime a 16 kg de graphite synthétique (ou 16 kg de graphite sphérique provenant de 40 kg de concentré de graphite lamellaire), ainsi que 12 kg d’hydroxyde de lithium, seront nécessaires. Pour les Powerpack, les besoins pourraient être jusqu´a de 10 fois supérieurs. (environ 160 kg de graphite et 120 kg de lithium). Compte tenu de ces chiffres, si la demande pour les batteries décolle comme le préconise TESLA : le marché de ses 3 métaux pourraient en être chamboulé… Si les ressources de matières premières semblent suffisante pour soutenir cette innovation disruptive, c´est la capacité de traitement et de savoir faire qui pose question pour la transformation de ses ressources. La demande accrue aura des conséquences sur le marche du lithium, graphite et du cobalt. D’autres « Megafactories » sont cours de développement en Chine et le deploiment des technologies de stockage est indispensable a la reconstruction d´une économie durable.

Disruptive: Nouvelles Batteries Tesla

Source: Le Monde.fr | 01.05.2015

Pour Elon Musk, son fondateur et patron, Tesla n’a jamais été qu’un simple constructeur de voitures électriques. Mais une société technologique dont la vocation est d’innover dans le domaine de l’énergie. Jeudi 30 avril, l’entrepreneur d’origine sud-africaine a fait un nouveau pas dans cette direction, avec la présentation Tesla Energy, une gamme de batteries dites stationnaires, destinées aux habitations, aux entreprises et aux producteurs d’énergie. « Le monde est principalement alimenté par les énergies fossiles. Nous devons faire quelque chose. Notre but est de transformer totalement l’infrastructure énergétique mondiale pour la rendre totalement durable et sans produire d’émissions de carbone », a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse organisée au siège de l’entreprise à Hawthorne, dans la banlieue de Los Angeles. M. Musk ne veut pas seulement accélérer la transition énergétique. Il rêve d’une planète où toute l’énergie consommée proviendrait de ressources renouvelables. « Je crois que cela est à la portée de l’humanité », prophétise-t-il. La solution : le soleil, « qui se lève tous les matins et fournit une quantité incroyable d’énergie », poursuit M. Musk. Mais l’énergie produite par les panneaux solaires doit être stockée afin d’alimenter maisons et usines lorsque le soleil ne brille pas. « Les batteries existantes sont chères, moches et peu fiables. Et elles fonctionnent sous différents systèmes qui ne sont pas compatibles. Il n’est aujourd’hui pas possible d’acheter une batterie qui fonctionne facilement ».

DES BATTERIES QUI POURRONT ÊTRE COMBINÉES « À L’INFINI »

Tesla Energy entend remédier à ce problème avec deux modèles. Pour les logements et les petites entreprises, la société va commercialiser la PowerWall. Ses dimensions sont modestes: 1m30 de haut, 86 cm de large et 18 cm de profondeur. Et son apparence particulièrement soignée. Plusieurs couleurs seront même disponibles. Elle s’accrochera à un mur, à l’intérieur ou à l’extérieur. Deux versions seront vendus cet été aux Etats-Unis, d’un capacité respective de 7 kWh et de 10 kWh. Si cette annonce était attendue, la principale surprise est venu du prix: 3 000 et 3 500 dollars, hors frais d’installation. Avant la présentation, Cosmin Laslau, analyste chez Lux Research, espérait une fourchette allant de 6 000 à 8 000 dollars. Les prévisions dépassaient souvent les 10 000 dollars. De plus, cette facture pourrait être adoucie si les différentes administrations américaines accordent des déductions fiscales, comme elles le font déjà pour l’installation de panneaux électriques. La batterie coûtera 3 500 dollars lors de sa mise sur le marché américain, à l’été 2015, et devrait être disponible dans le monde entier l’année prochaine. | REUTERS/PATRICK T. FALLON. Pour les grandes entreprises et les producteurs d’énergie, Tesla Energy proposera la PowerPack, d’une capacité de 100 kWh. Ces batteries pourront être combinées « à l’infini », promet M. Musk. La société va mener des programmes pilotes au cours des prochains mois, alimentant par exemple un data center d’Amazon et plusieurs supermarchés Target. Une centrale électrique détenue par une filiale d’Edison International testera également ces batteries. Les batteries de Tesla pourront être reliées à des panneaux solaires, mais aussi branchées sur le secteur. Dans ce cas de figure, elles permettront de réduire la facture d’électricité : rechargées pendant les heures creuses, elles alimenteront habitations, usines et bureaux aux heures pleines. « Il faudra cependant plusieurs années pour rentrer dans ses frais », prévient M. Laslau. Autre cas d’utilisation: un générateur de secours en cas de coupure de courant.

LA CALIFORNIE, POSSIBLE PREMIER MARCHÉ

Tesla n’est pas la première société à se lancer sur ce marché, où General Electric, Samsung ou encore LG sont déjà présents. Mais elle dispose d’importants avantages sur la concurrence. Outre son image de marque et son pouvoir marketing, elle bénéficiera certainement de ses liens étroits avec SolarCity, dont M. Musk est président du conseil d’administration. L’entreprise californienne installe environ un tiers des panneaux solaires résidentiels aux Etats-Unis. Les deux groupes ont déjà mené une phase de tests pour équiper quelques centaines de maisons en batteries.Tesla Energy pourra également s’appuyer sur la technologie propulsant ses voitures électriques. Cela lui permettra de bénéficier d’importantes économies d’échelles pour abaisser les coûts de fabrication. Cet atout sera encore plus grand après l’ouverture de sa prochaine usine, baptisée « gigafactory »Ce gigantesque site, implanté dans le Nevada, produira un nombre record de batteries lithium-ion. Laslau estime que les coûts de fabrication par kWh passeront de 266 dollars à 172 dollars au cours des dix prochaines années. A court terme, la majorité des ventes pourraient être réalisées en Californie, où l’énergie solaire représente déjà 5 % de la production globale. L’Etat le plus peuplé des Etats-Unis veut porter cette part à 33 % d’ici à 2020. Il va également contraindre les électriciens à s’équiper d’importantes capacités de stockage.

La voiture électrique pourrait bientôt être aussi bon marché que votre voiture-

La voiture électrique pourrait bientôt être aussi bon marché que votre voiture a essence-

Batteries_de_vehicules_electriquesL’avenir des véhicules électriques est lumineux grâce à la baisse du coût de ses batteries.

Contrairement au lapin des publicités Duracell, l´autonomie des véhicules électriques restent aujourd’hui encore limitée. Le cout élevé des batteries lithium-ion laissent aux fabricants le choix cornélien entre prix de revient et la fonctionnalité. Chaque kilomètre supplémentaire d´autonomie signifie plus de puissance dans la batterie, donc plus cher ! Mais de nouvelles recherches montrent que le coût des batteries lithium-ion est en baisse, ce qui signifie l’écart de prix entre les véhicules énergivores et les voitures électriques pourraient se réduire. Le coût des batteries lithium-ion a diminué par exemple de 14% par an entre 2007 et 2014, des chercheurs de l´institut de Stockholm estiment que le cout de ce type de batteries, représente environ un quart à la moitié du prix des voitures électriques. La baisse rapide des coûts de la batterie pourrait apporter une révolution plus tôt que prévu, et ce serait de bonnes nouvelles pour nos villes.

Entre 1980 et 2012, 80% des émissions de carbone dans les régions métropolitaines proviendraient des transports, selon des données compilées par des chercheurs de l’Université de Boston.

Ci-dessous la progression des ventes de vehicules electriques

-1x-1

L´Autosuffisance énergétique pour bientôt

Elon Musk, le sautillant patron de Tesla, a décidé de se lancer dans les batteries à destination des maisons. Ces batteries associées par exemple à des panneaux solaires pourraient être capables de prendre le relai en cas de panne de courant, ou pendant la nuit. Et peut-être même de vous rendre complètement indépendant du réseau électrique traditionnel et de votre fournisseur d’électricité. Le projet de Tesla devrait être dévoilé en détail dans les mois qui viennent.ob_ba1045_2014-08-19-19-10-42-1280

Tous producteurs d’électricité ?
Pour Elon Musk, les batteries de maison représentent une diversification capable de soutenir la croissance de Tesla dans les années qui viennent. La tendance est forte : depuis le début des années 2010, les fournisseurs d’électricité américains voient l’énergie renouvelable marcher sur leurs platebandes. Alors que la consommation d’énergie aux Etats-Unis devrait repartir avec la reprise de l’économie et que les prix de l’électricité augmentent de façon exponentielle, les Américains sont de plus en plus tentés par l’autonomie énergétique. A cela il faut ajouter un réseau électrique souvent vétuste et mal entretenu qui plonge régulièrement des villes dans des pannes d’électricité géantes. Parmi elles, citons par exemple celle qui en septembre 2011 a privé 1,4 million de personne d’électricité à Détroit ou encore la panne mythique de 2003 qui avait paralysé le Nord-est des Etats-Unis et une partie du Canada.

Depuis le début des années 90, les coupures d’électricité ont été multipliées par 8 et on estime en outre que d’ici 2020, 1 million de foyers américains auront besoin de mettre en place des solutions de stockage pour être correctement approvisionné en électricité

Depuis le début des années 90, les coupures d’électricité ont été multipliées par 8 et on estime en outre que d’ici 2020, 1 million de foyers américains auront besoin de mettre en place des solutions de stockage pour être correctement approvisionné en électricité. Pas vraiment étonnant que le réseau électrique américain s’est vu noté D+ par l’association des ingénieurs civils et que le gouvernement américain estimait en 2013 à 150 milliards de dollars le coût économique de ces pannes pour le pays.

Une révolution énergétique
Face à ces problèmes structurels, de plus en plus d’Américains se tournent vers des solutions individuelles. La tendance est bien large : dans nombre de pays, le réseau de distribution électrique est soit lacunaire, soit insuffisant par rapport à la demande, soit encore vétuste. C’est le cas dans la plupart des pays émergents mais aussi des pays disposant de faibles ressources naturelles comme la Corée du Sud ou Singapour.

D’ici 2020, en Californie, l’électricité issue d’un système alliant solaire et batterie sera 2 fois moins chère que celle proposée par les fournisseurs

Aux Etats-Unis, qui font figure de précurseurs sur le sujet, une véritable bataille s’est engagée entre fabricants et installateurs de panneaux solaires et les fournisseurs d’électricité. Selon un rapport de Morgan Stanley datant de 2014, d’ici 2020, en Californie, l’électricité issue d’un système alliant solaire et batterie sera 2 fois moins chère que celle proposée par les fournisseurs… Le rapport de Morgan Stanley va encore plus loin. Cette technologie alliant production individuelle énergie renouvelable et stockage pourrait complètement bouleverser le marché de l’énergie, le faisant passer à un réseau où les sources de production d’énergie sont multipliées et où cette énergie est consommée très ponctuellement. De là à imaginer un monde dans lequel les fournisseurs d’électricité disparaîtraient complètement…

Nous n’en sommes pas encore là mais Elon Musk a parfaitement compris le potentiel de ce système de production/stockage. Au moment de l’annonce des capacités de la gigantesque usine de batteries de Tesla (soit à terme 500 000 batteries chaque année), certains avaient tiqué. Tesla n’a vendu que 25 000 voitures en 2013 et autour de 35 000 en 2014… Alors que faire des centaines de milliers produites par la GigaFactory ? La réponse se trouve peut-être… dans votre maison ! Source Agora publication

Chili ouvre ses réserves de lithium

imagesChili est le premier producteur mondial de lithium et détient 57% des réserves de lithium mondiale, mais, mis à part une tentative désastreuse pour ouvrir son marché en 2012, il a jusqu´a ce jour seulement permis a une entreprise : SQM d´exploiter ses réserves. C´est le premier développement de partenariats public-privé dans le pays, l’Etat continuera de contrôler le minerai, mais les entreprises peuvent louer des propriétés de lithium-production.

La Chine triple la production de véhicules électriques

carLa Chine a produit 27 000 véhicules hybrides et électriques (EV) voitures et voitures commerciales en Décembre 2014, soit une augmentation multiplie par 3 par rapport à la même période, selon les chiffres publiés par le ministère chinois de l’Industrie et Technologie de l’information (MIIT).

La demande chinoise de  véhicule électrique (EV) devrait avoir bondi de 363% l’an sur la période (en glissement annuel) en 2014, avec 33 206 véhicules électriques vendus sur les neuf premiers mois de l’année, selon un rapport récent de l’industrie.

Une augmentation de la production de Véhicules électriques en Chine est susceptible d’entraîner une hausse de la demande pour les minéraux de batterie telle que le lithium et le graphite. La demande chinoise de carbonate de lithium pour VE pourrait représenter 13% de la demande mondiale en 2017 Le marché du lithium continue de croître régulièrement malgré quelques revers plus tôt cette année.

Lithium : Fiche Analytique de ce metal

Lithium Métal et Applications: Au milieu du marasme actuel, et un marché en pleine déprime. Alors que la plupart des métaux mineurs ou Stratégiques sont à leurs plus bas depuis 4 ans : Un métal aux propriétés singulières fait de la résistance et promis à un bel avenir.

Il  est le troisième élément du tableau de Mendeleïev. C’est un métal alcalin comme le sodium et le potassium et est assez peu abondant dans l´écorce terrestre. Sa production actuelle est estimée autour des 33 000 tonnes. Sous sa forme pure, le lithium est un métal argenté mou et très réactif et se ternit rapidement à l´air. C’est le plus léger de tous les métaux, 2 fois plus léger que l’eau et son électropositivité et sa faible densité ne font un élément de choix pour les piles et batterie d´accumulateurs électrochimiques. Selon les secteurs, il peut être utilisé sous la forme de minéraux, carbonate, d´oxyde ou métal.

Il ne s´extrait sous une forme pure dans la nature, mais est contenue dans des dépôts de minéraux ou de sels y compris saumures des lacs et eau de mer. La concentration de lithium est généralement très faible et il y existe qu´un nombre limité de lieu où le lithium peut être exploité de façon rentable. L´usage dominant est celui de l’industrie du verre et des céramiques, suivi des batteries et des lubrifiants. Mais c’est la consommation pour les batteries qui a connu la plus forte croissance ces 10 dernières années.

Il existe 2 types de piles au lithium:

■ Primaire (non rechargeable): les piles en pièces de monnaie ou cylindriques utilisés dans les calculatrices, caméras. Les piles au lithium ont des performances plus élevée que les piles alcalines, ainsi qu’un faible poids et une longue durée de vie et d’exploitation.

■ Secondaire (rechargeable): applications actuelles clés pour les batteries au lithium sont les téléphones cellulaires, ordinateurs portables, autres appareils électroniques portatifs, outils électriques et les batteries grands format pour les véhicules électriques ou stockage.

hcjecgeb

Autres applications

Traitement de l´air (refroidissement, déshumidification, purification), coulée continue, caoutchoucs et thermoplastiques, pharmacie t chimie fine, production d’aluminium, alliages et autres (électronique, BTP, métallurgie, traitement de l’eau, teinture, pyrotechnie…).

Substitutions

Dans les batteries, la substitution est possible mais les batteries au lithium ont actuellement la
meilleure capacité énergétique par unité de masse et de volume. Le lithium étant le plus léger des métaux et le plus fort potentiel électrochimique. Il est donc probable qu’il reste le matériau préférentiel pour les batteries des équipements portables et véhicules électriques.

Recyclage

Les usages du lithium en verrerie, coulée continue, graisses lubrifiantes etc. sont plutôt dispersifs et le lithium n´en est pas recycle et pourrait difficilement l´être. C’est surtout dans les batteries et piles au lithium qui pourrait être une source importante secondaire de lithium. Mais jusqu’ a présent les piles et les batteries au lithium (portable, téléphones..) sont plutôt recycles pour en récupérer le cobalt, mais le développement en masse des batteries impose de se préoccuper et optimiser le recyclage et pourrait devenir un élément économique déterminant dans l’offre de lithium.

Ressources

Les concentrations exploitables sont de 2 types :

  • Les saumures des « salars », qui sont de grands lacs sales partiellement asséchés que l’on rencontre en particulier dans les hauts plateaux andin et tibétain représentent environ 60% des ressources mondiales.
  • Les minéraux lithinifères concentrés dans certaines pegmatites et certaines granitiques et greisens. Ces gisements représentent actuellement 26% des ressources mondiales actuellement identifiées : Australie, canada, USA, RDC
ihhdijda

Réserves mondial de Lithium par pays

 

 

 

 

 

 

 

La demande : usage et consommation

La croissance future dépendra essentiellement des changements technologiques à venir ce qui rend les prévisions particulièrement difficiles. Les producteurs majeurs ont tous annonce des augmentations prochaines de capacité de production. A priori, le monde ne devrait pas manquer de lithium jusqu’ en 2020, mais tout porte à croire que sa consommation continuera à croitre quel que soit les différents types de scenarios.

Sa consommation a augmentée d’un taux de 10% par an entre 2000 et 2008. Avec peu d’alternatives pour le remplacer dans les appareils portables, l’industrie est réglée pour une forte demande continue, en particulier pour les batteries type lithium-ion et les matériaux qui les composent.

bhcfbaid

consommation mondial de lithium

 

 

 

 

 

 

 

Batteries et piles

Ces batteries de petites tailles et plus légères e sont surtout développes à partir de 1990, d´abord entrainées par la formidable croissance des produits électroniques nomades grand public (téléphones portables, smartphones, ordinateurs portables, tablettes, appareils photo et camera, baladeurs, vidéo etc.), puis récemment par l’amorce de développement des moyens de transports individuels électriques (auto, vélo, scooters). Mais les batteries au lithium sont aussi appelés a un fort développement pour le stockage de l’électricité produite par les énergies renouvelables intermittentes, éolienne et photovoltaïques.

cjhfecgb

ejbbeaag

 

 

 

 

 

 

Pricing

Il n’y a pas de marche international spot du lithium, ni de cotation publique. Les échanges et fixations de prix se font sur des composés chimiques (carbonate, oxydes, chlorure et autres) ou sur des minéraux ou concentrés selon leur nature et leur teneur en lithium. Les prix s’établissent par négociations directes de contrats entre producteurs et transformateurs ou utilisateurs. Les prix ont triples depuis 2000 pour atteindre 6000$/6500$ la tonne au pic de 2011. Il est l’un des rares métal dont les prix ont résistes a la purge.

cidiebeg

signumBOX Analysis issue 08 - prices

 

Source:  Global Strategic metal report Fox-Davies

L´Hyperloop sera lancé «d’ici une décennie» declare Elon Musk

4 (1)

Hyperloop Projet

L’Hyperloop est un projet de recherche d’un mode de transport très rapide imaginé par Elon Musk, le fondateur de SpaceX, Tesla Motors et SolarCity. Musk définit l’Hyperloop comme un cinquième mode de transport, en plus des bateaux, des avions, des voitures et des trains.

L’hyperloop consiste en un double tube surélevé dans lequel se déplacent des capsules. L’intérieur du tube est sous basse pression pour limiter les frictions de l’air. Les capsules se déplacent sur un coussin d’air généré à travers de multiples ouvertures sur la base de celles-ci, ce qui réduit encore les frottements. Les capsules sont propulsées par un champ magnétique généré par des moteurs à induction linéaires placés à intervalles réguliers à l’intérieur des tubes.

En théorie, le système permettrait de voyager du centre de Los Angeles au centre de San Francisco en moins de 30 minutes, ce qui représente une distance de 551 kilomètres à plus de 1 102 km/h, soit plus rapide qu’un avion qui parcourt cette même distance en 35 minutes à la vitesse de 885 km/h.

Bien sûr, il y a encore beaucoup de travail à faire. Vendredi, le cerveau derrière Hyperloop a publié un rapport de 76 pages décrivant les progrès accomplis sur le système de transport. Le document comprend de nouveaux rendus (photo ci-dessus) avec une géométrie et une conception améliorée. L’extrémité avant est circulaire pour une meilleure aérodynamique. Et les gens siègent désormais dans des capsules qui sont ensuite chargés dans des coques extérieures. Il y aura des billets pour les riches et les pauvres, aussi, bien sûr, avec des classes fret, économie et affaires.

À l’origine, Hyperloop était prévu pour voyager entre Los Angeles et San Francisco, le projet couterait près de 7 milliards de dollars, jusqu´à 16 milliards de dollars. Le plan est en pleine expansion, mais le but ultime est de créer un vaste réseau pour Hyperloop, afin que les voyageurs puissent aller de Houston à Phoenix, New York à Salt Lake City – plus rapide que l´avion.

HyperLoopTranportation_Map_USA_v4_copyright_c_2014_omegabyte3d-2-640x382

Pourquoi les batteries Tesla font peur aux Fournisseurs d´Energie.

BwudHVDIYAElA_AVoici comment quelque chose d´aussi  banale qu´une batterie terrifie l’industrie des services et des plus grands groupes fournisseurs d´électricité, pétrole, gaz…

Dans une zone industrielle à l’extérieur de Reno, au Nevada, des bulldozers déblaient la terre pour la nouvelle usine de batteries Tesla Motors Inc. (TSLA: EUR) qui sera la plus grande au monde. Le fondateur de Tesla, voit dans son installation à 5 Milliards de dollars une étape de plus vers la production de voitures électriques plus abordables, signant le début de la fin de la dépendance au pétrole tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

En effet, la gigafactory de Musk pourrait bientôt devenir une menace existentielle pour les sociétés centenaires fournisseur d´énergies. L’installation devrait également produire  les packs de batteries stationnaires qui peuvent être jumelés avec des panneaux solaires sur les toits pour le stockage de l’énergie. Déjà, une autre société dirigée par Musk, SolarCity Corp. propose une combinaison panneaux solaires et batteries pour alimenter les maisons de Californienne et entreprises, comme Wal-Mart Stores Inc par exemple.

Les systèmes Tesla arrivent à pic, et au meilleur moment, ajoutant une pression supplémentaire aux ruptures posées par les énergies renouvelables. En Californie, où 40% des voitures électriques aux US ont été vendues, environ la moitié des propriétaires de véhicules électriques ont également du solaire ou souhaitaient l’installer.

Les analystes pensent que l’industrie a été lente à réagir. Mais des groupes comme Tesla, SolarCity et d´autres commencent à occuper de manière agressive les espaces longtemps laissés libres.

Tesla a déjà installé 135 stations de recharge rapide, certaines alimentées par l’énergie solaire, à travers l’Amérique du Nord, où ses modèles S peuvent déjà faire le plein gratuitement. NRG Energy Inc. construit un réseau de stations de recharge publiques dans toutes les grandes villes que les conducteurs pourront utiliser pour recharger sur la base d´un forfait mensuel d’environ $ 15. Vivement demain !