Archives par étiquette : énergies vertes

Boom des énergies éoliennes aux États-Unis

Le boom de l’énergie éolienne aux États-Unis arrive au bon moment

Energie_eolienne_metaux_strategiquesLe Clean Power Plan, de l’administration Obama, publiée la semaine dernière, impose une utilisation beaucoup plus importante d ´énergies renouvelables a l´horizon 2030 – et beaucoup moins de charbon. Deux nouveaux rapports publiés lundi par le ministère de l’Énergie (two new) relevaient que le secteur de l´éolien était en plein boom, un développement qui tombe a pic et devrait motiver surement les décisions quand à la réduction des émissions de carbone.

Les rapports, dont un spécifique sur le marche de l´éolien 2014 Wind Technologies Market Report, publié par Lawrence Berkeley National Laboratory – suggèrent que l´éolien est en cours d’installation à un rythme rapide, que ses coûts sont en chute libre, la technologie progresse, et que cela crée des emplois…On a connu pire comme conclusion !?

L’énergie éolienne aux États-Unis a atteint en effet une capacité de 66 gigawatts, selon le rapport et fournirait environ 5% de la demande totale d’électricité. 66 gigawatts est suffisamment d’électricité pour alimenter 17,5 millions de foyers (un gigawatt est un milliard de watts). 13 autres gigawatts seraient également en cours d´installation pour être en ligne d’ici 2016. Pour référence, en 2012, les USA avait une capacité totale d´électricité d´environ 1063 gigawatts. En attendant, le vent souffle et il aurait crée 73 000 emplois, et le plus frappant, le prix de gros de l’énergie éolienne – est maintenant seulement de 2,35 cents par kilowattheure. A son plus bas historique. « A 2,35 cents le kilowattheure, le vent est donc moins cher que le prix moyen en gros de l’électricité de la plupart des régions du pays, » dit Ryan Wiser du Lawrence Berkeley National Laboratory, l´un de principaux auteur du nouveau.

Certes, il est important de noter que les coûts ne seraient pas si bas sans les crédits d’impôts pour la production éolienne, ou PTC, qui couvre les projets éoliens commencés fin 2014. Il n´en reste pas moins impressionnant. Cela expliquer certainement pourquoi, les entreprises comme Google, Yahoo à Microsoft ont engagées des ententes d’achat d’électricité avec des parcs éoliens pour alimenter leurs centres de données. En même temps que les coûts diminuent, les progrès technologique contribue en outre a l´avancer du secteur. Autrement dit, les éoliennes deviennent plus grandes, et plus puissantes. Les hauteurs moyennes ont augmenté pour atteindre en moyenne 82,7 mètres pour les nouvelles installations de turbines, ce qui représentent 50% de plus que ces dix dernières années. Pendant ce temps, le diamètre des rotors éoliens a également augmenté de façon spectaculaire – elles avoisinent environ en moyenne les 99,4 mètres de diamètre, soit une augmentation de plus de 100% depuis 1998-1999. La taille génère une plus grosse quantité d’électricité mais aussi plus de puissance à faibles vitesses de vent. Le DOE envisagent la possibilité d’obtenir pleinement 20% de l’électricité aux États-Unis à partir du vent d’ici 2030. L´éolien n’est pas le seul secteur des énergies renouvelables en plein essor – Puisque le solaire en taux de croissance dépasse largement l´éolien. C´est bien simple, l’électricité produite à partir solaire aux États-Unis doublé entre 2013 et 2014. Cependant, jusqu’à présent, l´éolien produit des quantités plus importantes.

Les énergies renouvelables ont couverts 78% de l’électricité allemande

Les énergies renouvelables ont couverts 78% de l’électricité allemande

Energies_renouvelables_allemagneIncroyable record ce weekend en Allemagne, en effet le 25 Juillet, l’Allemagne a dépassé l’ancien record de 74% (74 percent ) de couverture de sa production d’électricité par les énergies renouvelable. À la fin de Juillet, une combinaison de temps ensoleillé dans le sud avec un vent fort dans tout le pays a conduit à un nouveau record. Le graphique ci-dessus visualise bien la situation, sans oublié d’inclure la biomasse (4,85 GW) et l’hydroélectricité (2,4 GW). L’électricité renouvelable totale produite samedi après-midi était donc de 47,9 GW. La demande intérieure d’électricité totale étant de 61,1 GW. Dans ce calcul, l’Allemagne a produit à peu près 78% d’électricité renouvelable pendant quelques heures.

Beaucoup de vent + Beaucoup de soleil = Record

La Chine fixe le pic de ses émissions de CO2 « autour de 2030 »

save-the-earth-its-the-only-planet-with-chocolateTransition énergétique: La Chine fixe le pic de ses émissions de CO2 « autour de 2030 »Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a annoncé officiellement mardi la contribution très attendue de son pays à la réduction des émissions de CO2 dans la perspective de la conférence mondiale sur le climat (COP21) que la France accueillera fin 2015, fixant le pic des émissions « autour de 2030 ».

Premier pollueur mondial avec 25% des rejets de gaz à effet de serre, la Chine se fixe pour objectif d' »atteindre le pic de ses émissions de CO2 autour de 2030 tout en s’efforçant de l’atteindre au plus tôt », a-t-elle indiqué dans un communiqué. La contribution chinoise était d’autant plus attendue qu’elle pourrait avoir un effet d’entraînement sur un autre grand pays pollueur, l’Inde. Selon sa délégation, la Chine entend aussi « baisser (son) intensité carbonique de 60%-65% par rapport à 2005 » et « porter la part de (ses) énergies non fossiles dans la consommation énergétique primaire à environ 20% ». La Chine projette également d’augmenter son stock forestier. Les Etats-Unis, 2e plus gros émetteur derrière la Chine, ont de leur côté confirmé mardi leur engagement, pris en novembre, d’une baisse de 26% à 28% entre 2005 et 2025. Début mars, l’Union européenne (12% des émissions) a été la première à officiellement transmettre son plan pour après 2020 (baisse de 40% des gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990). Une bonne nouvelle pour notre planète…

Les énergies renouvelables sont en plein Boom !

Les énergies renouvelables sont en plein Boom ! Bonnes nouvelles pour les métaux de Haute technologie

Screen Shot 2015-06-26 at 10.02.11Au cour du premier trimestre de 2015, de nombreux fonds consacrés aux énergies renouvelables ont surperformés le S & P 500 nous explique le cabinet de conseil international McKinsey & Co dans un de ses derniers rapport. McKinsey estime que le coût de production des batteries lithium -ion, environ 400 $ par kilowattheure, pourrait être descendu a 150 $ d’ici 2020. Si cette tendance se confirme, les métaux de haute technologie lies au secteur de l´énergie (métaux des Terres rares, argent, lithium, graphite et d’autres) sont assurés d’un avenir radieux.

McKinsey continue :  » En fait, les investissements dans les énergies propres ont augmenté de 17 % en 2014, atteignant $ 270 Milliards, inversant deux années de baisse. Alors que le soutien des politiques gouvernementales demeure crucial, l’investissement en capitaux propres des entreprises d´énergies renouvelables a augmenté de 54 % en 2014. Le déploiement des énergies renouvelables continue d’augmenter. Les États-Unis est en cours pour installer 12 gigawatts de capacité d’énergie renouvelable cette année, ce qui représentent plus que toutes les sources d´énergies conventionnelles combinées en 2015.  McKinsey déclare que le pétrole ne compte plus pour beaucoup pour la production d’électricité – ce qui signifie que les dernières chutes importantes des prix du pétrole auront peu d´influence sur l’économie des énergies renouvelables. En revanche, les énergies renouvelables sont utilisées principalement pour la production de l’électricité, et le cout de celles ci est en nette diminution. En 2011, par exemple il en coûtait $ 279 Milliards pour la production de 70 gigawatts. En 2014, 40 % de capacité supplémentaire ont été installé pour 240$ Milliards. Les études par le National Renewable Energy Laboratory (NREL) montrent que les coûts des systèmes photovoltaïques résidentiels et commerciaux ont chuté un 6 % ou 7 % par an en moyenne entre 1998 et 2013, et de 12 % à 15 % par an en 2012 et 2013. En fait, quand on en vient au prix de l’énergie solaire, même les estimations les plus optimistes n’ont pas été assez optimistes : Le NREL dit que les projections de prix d’aujourd’hui jusqu’en 2020 sont environ la moitié de ce qui a été prédit il y a une décennie.

En 2013, pour la première fois, la Chine a investi plus dans les énergies renouvelables que l’Europe. En 2014, la Chine a investit $83,3 milliards dans les énergies renouvelables et installé 11 gigawatts d’énergie solaire. D´autres pays embraille le pas, l’Inde a prévu d’installer 170 gigawatts de capacité de production d’électricité d’ici 2022. Mais McKinsey se termine sur une note de prudence: Le charbon est encore abondant et pas cher, et le schiste a changé le scénario du pétrole et du gaz.  » En bref, un monde entièrement alimenté par les énergies renouvelables pas pour demain », prévient le rapport.  » la transition sera une transition à long terme – une question de décennies et non d´années. Mais la résilience du secteur face aux fortes baisses des cours du gaz et du pétrole est un signe qu’il peut être juste sur son chemin “.

La mort du charbon est programmée

La mort du charbon est programmée

Le fonds souverain de Norvège, Axa, Société générale, l’Eglise d’Angleterre, Total, Shell ou BP… tous ne veulent plus trop entendre parler du charbon. Pourquoi ? Evidemment, l´explication est environnementale, deuxième source d’énergie la plus utilisée au monde, le charbon est aussi extrêmement polluant, environ deux fois plus que le gaz par exemple. L’écologie, nouveau cheval de bataille des entreprises et des Etats ?

Un réveil des consciences écologiques est indéniable – j’en prends pour preuve les récentes déclarations de la Chine ou des Etats-Unis en faveur d’un plafonnement, voire d’une très progressive réduction, de leurs émissions de gaz à effet de serre –Si les associations qui militent en faveur d’une lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre trouvent une oreille un peu plus attentive auprès des banques, investisseurs et entreprises, c’est qu’il y va de plus en plus de leur réputation. La prise en compte des enjeux environnementaux (la green-réputation) apparaît de plus en plus dans les objectifs et les résultats annuels de nombre de grandes entreprises – même si les conséquences concrètes de cette évolution appartiennent encore essentiellement au domaine du symbolique. Plus, un grand groupe énergétique ne peut se permettre de faire l’impasse sur les questions environnementales aussi bien dans sa communication que dans ses projets. Un exemple parmi d’autres, fin mai, trois grandes banques françaises – BNP Paribas, Crédit agricole et Société générale – se sont engagées à ne pas financer les très controversés projets d’exploitation minière du bassin de Galilée (Australie) qui, outre du charbon, abrite la Grande Barrière de corail.Voilà donc pour l’éco-réputation… Le « vert », cet Eldorado économique

Et puis il y a les intérêts économiques bien compris. Depuis quelques années, après avoir souvent traîné des pieds, les géants de l’énergie s’intéressent à d’autres sources énergétiques – L’année dernière, les investissements mondiaux dans le secteur des énergies renouvelables ont ainsi progressé de 17%, pour atteindre 270 milliards de dollars. Tous les grands groupes énergétiques ou pétroliers affichent maintenant leur volonté de se diversifier vers des énergies moins carbonées et parlent à tout-va de mix énergétique. L’ère du tout « énergies fossiles » est révolue. Engie (ex-GDF-Suez) annonçait par exemple début janvier qu’il avait l’intention de doubler sa production d’électricité via les énergies renouvelables d’ici 2025. Qu’est-ce que cela signifie

Selon un récent rapport de l’Agence Internationale de l’Energie, les investissements mondiaux dans le secteur gazier vont très fortement augmenter dans les années qui viennent pour atteindre les 8 700 milliards de dollars entre 2014 et 2035 (contre 1 000 milliards pour le charbon, et 2 200 milliards dans les énergies plus vertes). Le gaz va clairement continuer à concentrer toutes les attentions dans les années à venir, et une évolution de la réglementation sur le charbon et le prix du carbone devrait lui donner un énorme coup de pouce supplémentaire. Source| Cécile Chevré | Catégorie: Matières premières & Energie

 

« In Elon Musk we trust… »

L’entrepreneur de voiture électrique envisage de construire la plus grande usine de panneaux solaire au monde.

466093487L’entrepreneur, créateur de voiture électrique et pionnier de l´espace envisage de construire la plus grande usine de panneaux solaires au monde à New York, afin de produire de l’électricité pour alimenter votre maison, et votre voiture. Musk déjà président de SolarCity, la plus grande société d´installation de panneaux solaire du pays : a révélé mardi matin l´acquisition d´un fabricant de panneaux photovoltaïques de la Silicon Valley appelé Silevo dans un deal de plus de 350 millions de dollars. La Start-up prétend avoir développé une technologie très ambitieuse pour produire de l´électricité à moindre coût. Jusqu´a aujourd’hui, l’expertise de SolarCity se limitait à installer les panneaux solaires sur les toits, et non les fabriquer. Le pari semble audacieux dans un marche dominé par la surproduction de panneaux fabriques en Chine. Apres de nombreuses faillites dans le secteur, la fabrication photovoltaïque avait presque disparu aux États-Unis.

Construire une telle usine coûtera probablement plusieurs milliards, et SolarCity annonce qu’il est déjà en « discussions avancées » avec des investisseurs potentiels afin de financer l’installation. La société prévoit de démarrer la construction au plus vite et produire 1 gigawatt de panneaux d’ici la fin de l’année 2016. L´annonce arrive 4 mois seulement après que Musk ai annoncé les plans pour construire la plus grande usine au monde de batteries lithium-ion : La « gigafactory » a 5 milliards de dollars permettra à Tesla de produire a moindre cout jusqu’à un demi-million de voitures électriques par an d’ici 2020. Le futur sans hydrocarbures n´a jamais été aussi proche…

Audi invente le carburant produit à partir de CO2 et de l’eau

Audi invente le carburant produit à partir de CO2 et de l’eau

Neues Audi e-fuels Projekt:  e-diesel aus Luft, Wasser und OekostromLe nouveau «e-diesel » vient d´être créé, il fonctionne par électrolyse à haute température alimenté à partir de sources renouvelables. Son empreinte carbone est de 0.

Le centre Audi de recherche à Dresde, en Allemagne, a réussi la production des premiers exemplaires de carburant diesel avec une empreinte Carbone de zéro émission – fabriqués à partir de dioxyde de carbone (CO2), eau et des sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie éolienne ou solaire. Voir communique de presse Audi : Audi press release.

La fabrication implique d’abord de briser la vapeur en hydrogène et oxygène par électrolyse à haute température. L’hydrogène réagit alors avec le CO2 pour créer un liquide appelé « brut bleu. » Celui-ci est ensuite raffinée pour l’e-diesel. Voir infographie :

audi-e-diesel-production-graphic copy

 

Nous sommes encore loin d´une production a à échelle industrielle. la capacité de production de l´e-diesel étant limite a 3000 litres pour les prochains mois.

Ma prochaine voiture sera une Audi !

La voiture électrique pourrait bientôt être aussi bon marché que votre voiture-

La voiture électrique pourrait bientôt être aussi bon marché que votre voiture a essence-

Batteries_de_vehicules_electriquesL’avenir des véhicules électriques est lumineux grâce à la baisse du coût de ses batteries.

Contrairement au lapin des publicités Duracell, l´autonomie des véhicules électriques restent aujourd’hui encore limitée. Le cout élevé des batteries lithium-ion laissent aux fabricants le choix cornélien entre prix de revient et la fonctionnalité. Chaque kilomètre supplémentaire d´autonomie signifie plus de puissance dans la batterie, donc plus cher ! Mais de nouvelles recherches montrent que le coût des batteries lithium-ion est en baisse, ce qui signifie l’écart de prix entre les véhicules énergivores et les voitures électriques pourraient se réduire. Le coût des batteries lithium-ion a diminué par exemple de 14% par an entre 2007 et 2014, des chercheurs de l´institut de Stockholm estiment que le cout de ce type de batteries, représente environ un quart à la moitié du prix des voitures électriques. La baisse rapide des coûts de la batterie pourrait apporter une révolution plus tôt que prévu, et ce serait de bonnes nouvelles pour nos villes.

Entre 1980 et 2012, 80% des émissions de carbone dans les régions métropolitaines proviendraient des transports, selon des données compilées par des chercheurs de l’Université de Boston.

Ci-dessous la progression des ventes de vehicules electriques

-1x-1

La Chine produit le 1er tram à hydrogène au monde

La Chine produit le 1er tram à hydrogène au monde

La Chine a dévoilé le premier Tram à hydrogène-énergie au monde dans une usine de production à Qingdao, dans la province de Shandong. Selon le Shanghai Daily, c´est la première fois qu´un fabricant de tramway utilise de l’hydrogène comme énergie. Cette source mentionne que la Chine est devenue le premier pays acquéreur de technologie pour la fabrication de véhicules électriques a PAC (pile a combustible) propulses par de l´électricité produite a partir d´hydrogène et d´oxygène. Une fois de plus, la Chine se positionne sur les technologies vertes.

Voir le reportage video

Technologie : Une cellule solaire totalement transparente

transparent-luminescent-solar-concentrator-module-640x424Technologie : Une cellule solaire totalement transparente

Des chercheurs de la Michigan State University ont créé un concentrateur solaire totalement transparent, qui pourrait se transformer n´importe quelle fenêtre ou écran (comme l’écran de votre Smartphone) en une cellule solaire photovoltaïque. Contrairement à d’autres cellules « transparents » solaires que nous avons rapporté dans le passé, celui-ci est vraiment transparent, comme vous pouvez le voir sur les photos tout au long de cette histoire. Selon Richard Lunt, qui a dirigé la recherche, l’équipe sont confiants que les panneaux solaires transparents peuvent être efficacement déployées dans un large éventail de paramètres, de «grands bâtiments avec beaucoup de fenêtres ou tout type d’appareil mobile qui exige une grande qualité esthétique comme un téléphone ou e-reader.  »

Scientifiquement, un panneau solaire transparent est quelque chose d’un oxymore. Les cellules solaires, en particulier de type photovoltaïque, se transforme en énergie en absorbant des photons (lumière du soleil) pour les convertir en électrons (électricité). Si un matériau est transparent, par définition, cela signifie que toute la lumière passes au travers. C´est pourquoi toutes les cellules solaires transparentes précédentes n´ont effectivement été que partiellement transparente – et trop souvent trop coloré.

Cette technologie révolutionnaire ( http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/adom.201400103/epdf) a actuellement un rendement de l’ordre de 1%, mais les chercheurs du Michigan State University pensent que 5% devrait être possible. Les concentrateurs non transparents luminescents existants max à environ 7%. Si les performances ne sont pas encore impressionnantes, il faut les imaginer sur une plus grande échelle – Sur chaque fenêtre de la maison ou au bureau – les chiffres s´additionnent rapidement. De même, alors que la technologie ne permettra peut être pas encore a votre Smartphone ou tablette de fonctionner indéfiniment, il permettra de gagner quelques minutes ou heures d’utilisation supplémentaires sur une seule charge de batterie.