Archives par étiquette : europium

Terres Rares : Alors que la demande mondiale augmente, les exportations chinoises diminuent de façon spectaculaire..

Terres Rares : Alors que la demande mondiale augmente, les exportations chinoises diminuent de façon spectaculaire…

Dans leur dernier rapport du 25 mars, les autorités douanières chinoises ont publié une baisse significative de leurs exportations de Terres Rares. – 15,78% vers les Etats-Unis et – 27,69% vers le Japon, respectivement sur les deux premiers mois de l’année. Sur les 2 premiers mois de l´année, les exportations de terres rares Chinoise ont totalisé 3 509 tonnes, soit une baisse de 22,1% par rapport à la même période en 2014. Env. 32,2% de ses exportations partent vers le japon, contre 38,84% vers les Etats unis.

Apres avoir fortement augmente en 2014 (env. 27 769 tonnes, en hausse de 23,5% sur un an), la valeur des exportations avait chuté de 35,5% sur un an à 373 millions de dollars. Les États-Unis, le Japon et l’Europe étant les principales destinations de ces exportations en 2014 :12 442 tonnes vers le Japon, 8969 tonnes aux États-Unis, et env. 3936 tonnes vers l´Europe, soit environ14, 3% du total. Les autres pays sont le Vietnam, 818 tonnes; la Corée, 444 tonnes; la Russie, 277 tonnes; Taiwan, 203 tonnes; la Thaïlande, 150 tonnes; Indonésie, 104 tonnes et le Canada, 50 tonnes; selon les statistiques douanières. Les exportations de terres rares Chinoises incluent ; 16,715.7 tonnes d’oxydes de terres rares, 3,779.5 tonnes de métal de terre rare et 7,087 tonnes d’autres matériaux a base de terres rares.

Chinese-Rare-Earth-Oxides-Exports-in-2014-Table-1

La demande mondiale globale pour les terres rares en 2014 avait fortement augmenté: En Chine par exemple, La consommation de terres rares est passée de 78 000 tonnes a 86 400 tonnes en 2014, soit une hausse de 10,77% selon l’Association de l’industrie des métaux non ferreux Chinoise (CNIA). Au Japon, la consommation est en hausse de 8% par rapport à 2013. Même constat pour les Etats Unis, ou l´U.S. Geological Survey constate une progression de 13.3%, soit 17 000 tonnes un an plus tôt.

La croissance explosive des véhicules électriques, énergies éoliennes et solaires en Chine devrait continuer à stimuler la demande nationale des aimants de terres rares et matériaux de stockage d´énergie ; comme le Dysprosium, Terbium, Pr-Nd et Lithium. Si les derniers mouvements de prix sur ces métaux soulignent cette reprise, ils pointent aussi les faiblesses actuelles des sociétés minières occidentales (Molycorp, Lynas …) a offrir des alternatives crédibles hors Chine, alimentant la spéculation sur de futurs déséquilibres et tensions possibles sur ce marche.

Prix – Tendances: Metaux des terres rares 2015 et plus

Prix – Tendances: Métaux des terres rares 2015 et plus

Trends_Chart_December-2014_FNL21Le Prix des terres rares chinoises ont continué à baisser tout au long de l´année 2014 pour enfin se stabiliser en Décembre grâce aux achats de fin d´année. La faiblesse du marché intérieur combiné aux surplus de stock n´ont pas permis au marché de se redresser, une tendance confirmée par pratiquement tous les autres métaux.

3 à 6 mois

Des incertitudes persistent  encore autour des politiques d’exportation de terres rares de Chine, avec des rumeurs que Pékin pourrait essayer de négocier une extension temporaire pour lui donner le temps de s´ajuster à la décision de l’OMC contre ses quotas d’exportation et de taxes. De nouveaux contrôles sur la production nationale et l’approvisionnement sont susceptibles d’être mis en place au cours des prochains mois.

À moyen terme, le marché devrait rester calme en raison de l’atonie de la demande occidentale. À plus long terme, le développement des usages (aimants permanents, piles à combustibles…) devrait conduire à un accroissement des volumes, au moins pour certains métaux. Avec l’augmentation des volumes de transactions, les cotations pourront s’effectuer sur des marchés à terme, ce qui améliorera la transparence des échanges.

12 mois

Une reprise de la croissance économique à l’échelle mondiale devrait permettre au marché des terres rares de se redresser, conduisant à une reprise de la demande des principales applications et clients utilisateurs. La réduction des niveaux de stocks devrait soutenir les prix.

A moyen terme

La mise ou la remise en exploitation de nombreuses mines dans le monde (États-Unis, Australie, Afrique du Sud, Inde…) conduira à une atténuation de la position dominante de la Chine. À condition, toutefois, que ces nouvelles mines parviennent à leur seuil de rentabilité, ce qui n’est pas garanti, compte tenu des nouvelles contraintes environnementales et sanitaires qui encadrent cette activité.

Au niveau actuels des prix, si 2014 a été plutôt négative, le marché des aimants permanents de terres rares a plutôt bien résisté, et le retour à des prix plus abordables combiné a un meilleur approvisionnement du marché pourrait relancer certaines applications devenues attractives.

Analyses métal par Métal lire la suite

Un géant des terres rares est née

20110527000174Un géant des terres rares est née.

Mongolia’s Baotou Steel and Rare-Earth Co. (File Photo/CFP)

SHANGHAI, 15 décembre (SMM) – premier producteur de terres rares en Chine, le groupe Mongolien Baotou Steel Rare-Earth (Group) va fusionner avec cinq petits producteurs de terres rares pour établir « China North Rare Earth Group. « , a déclaré la société Bourse de Shanghai vendredi dernier.

BREG a obtenu l’approbation de Pekin, pour acquérir des participations dans cinq entreprises minieres productrice de terres rares : Baotou Rare Earth Co. Feida, Baotou Rare Earth Co. Jinmeng, Baotou Rare Aimants Terre Hongtianyu Co., Wuyuan Runze Rare Earth Co., et Xinyuan Rare Earth Salut-Tech & New Material Co. Le nouveau groupe composé des 5 entités, engagées dans séparations et le raffinage de Terres Rares atteindra une capacité de production  d´environ  73 500 tonnes par an. En comparaison, la mine de Mountain Pass en Californie de Molycorp cible une production d´environ 20 000 tonnes par an, seulement la moitié a été atteinte cette année. Le seul autre producteur hors Chine,   l’Australien Lynas devrait atteindre 11000 tonnes  dans son usine Malaisienne en fin d ´annee.

Le secteur devrait s´articuler autour de 6 larges organisations ; Baotou, China Minmetals Corporation, Aluminum Corporation of China (Chinalco), Guangdong Rare Earth Group, Xiamen Tungsten et Ganzhou Rare Earth Group en lieu et place à des centaines de producteurs auparavant. La Chine est responsable d’environ 90% de la production des terres rares et est également le principal consommateur. Son Industrie consomme 70% de la production mondiale et cette consomation devrait progresser de 9% à 127 000 tonnes cette année selon les estimations officielles.

Tasman fait le point sur son projet de terre rare lourde en Suède

tasman_metals__norra_karr_4ffd8e9623dd9

Tasman Metals fait le point sur son projet de terre rare lourde en Suède.

Tasman (NYSE MKT: TAS) a complété un programme de forage d´échantillonnages recueillis a Norra Karr en Suède. La société a également déclaré qu’elle est en voie d’achèvement d’une étude de préfaisabilité du projet, avec des résultats devrait être publié en Janvier.

Comme cité dans le communiqué de presse:

« Le programme de forage au diamant a récemment délivré environ 8 tonnes de carottes de large diamètre qui seront utilisés pour des études supplémentaires au cours de l´année 2015. Le coût de ce programme de forage a été pris en charge par le projet EURARE (communauté européenne), dont Tasman est un partenaire pour ces recherches.

Des trous de 83.7mm de diamètre chacun, jusqu’à 12 m de longueur ont été foré dans une zone d’environ 250m x 550m. Le dépôt Norra Karr de terres rares commence à la surface jusqu´à une profondeur de 350m, ce qui rend la collecte des échantillons représentatifs à la fois simple et rentable. »

Click here to read the Tasman Metals (TSXV:TSM,FWB:T61,NYSE,MKT:TAS) press release

Taxes sur les Terres Rares chinoises et nouvelles technologies de séparation

décembre 2014 – Dans une interview accordé à InvestorIntel , la rédactrice en chef et éditrice Tracy Weslosky parle avec Jack Lifton, fondateur de Technology Metals Research (TMR), des nouvelles rumeurs de taxes sur les Terres Rares Lourdes, et des dernières technologies sur la séparation des terres rares et de l’impact sur l’accord de libre-échange sino-australien sur le marché des matières premières.

La Fin des hydrocarbures a sonnée !

La Fin des hydrocarbures a sonnée ! Vive les technologies vertes et leurs métaux aux noms exotiques

Yttrium, neodymium, europium, terbium and dysprosium sont des éléments essentielles dans la production de lumière a économie d’énergie, et de puissant aimants pour la construction d´énergie éolienne. Le Gallium, indium et le tellurium, créent le photovoltaïque en couches fines nécessaires aux panneaux solaires. Le Lithium pour les batteries de voitures hybrides ou électriques…

aejacfgg

Urgence climatique
Dans le dernier rapport Intergouvernemental du Panel on Climate Change (IPCC), publié le 2 novembre dernier avec peu d’écho médiatique, on remarque que les termes habituellement utilisés comme « probable » ou « les données indiquent la possibilité que… » ont disparu.

Si des changements majeurs dans notre atmosphère n’ont pas lieu d’ici 2050, nous entrerons d’ici 2100 dans un état chaotique de phénomènes météorologiques imprévisibles et violents

En outre, le rapport remarque que ces changements commencent déjà à avoir lieu et sont évidents dans notre vie quotidienne. Il ajoute qu’il faut absolument se mobiliser pour éliminer toute production humaine de gaz à effet de serre d’ici 2100 si nous voulons vivre sur une planète raisonnablement prévisible.

Révolution énergétique
Cela veut dire qu’il nous faut éliminer petit à petit et dès que possible tous les combustibles fossiles. Selon l’IPCC, la plus grande partie du réchauffement a lieu dans les océans de plus en plus acidifiés. Il nous suffit de passer majoritairement à des combustibles renouvelables d’ici 2050 et d’éliminer totalement les combustibles fossiles d’ici 2100.

Vers une disparition progressive des energies fossiles

 Même la plupart des grandes compagnies pétrolières reconnaissent aujourd’hui qu’il faut brûler moins de combustibles fossiles

Notre civilisation industrielle est à un tournant. Le pétrole et les autres énergies fossiles touchent à leur fin, tandis que les technologies issues de ces énergies ou alimentées par ces dernières sont devenues obsolètes. Toute l’infrastructure industrielle fondée sur ces énergies fossiles est dans un état d’obsolescence avancée. Il en résulte une hausse dramatique des taux de chômage. Les gouvernements, les entreprises et les consommateurs sont submergés par les dettes, et les niveaux de vie s’effondrent. Un milliard d’êtres humains sont confrontés à la faim. Pire encore, les premiers signes du changement climatique, engendrés par ce modèle, font leur apparition, mettant ainsi en péril les capacités de survie de notre espèce. Il devient de plus en plus évident que la seconde révolution industrielle est en train de disparaître, et que nous avons besoin d’un tout nouveau récit économique pouvant nous mener vers un avenir plus équitable et durable.

Une révolution et un compte à rebours qui devrait progressivement prendre place dans le secteur automobile mais surtout dans celui des énergies renouvelables, et entrainer une indispensable mutation du secteur pétrolier.

Point sur les matières premières, Indices

Au plus bas depuis 4 ans !

Au chapitre des matières premières, les cours de l’or noir poursuivent leur baisse avant l’une des réunions les plus importantes depuis des années pour l’Opep dans le but de trouver un compromis entre ses membres. La seule arme réellement utile de l’organisation pour enrayer la chute des prix du baril est l’abaissement du plafond de production. Néanmoins, ses membres se montrent divisés sur la question entre les partisans d’une réduction de l’offre et les autres comme l’Arabie saoudite, qui préfèrent maintenir les quotas actuels et préserver sa part de marché. Le contexte économique mondial actuel ne favorise  pas le « cartel ». Le ralentissement économique des Etats-Unis et de la Chine pénalise la demande de pétrole alors que l’offre se montre abondante sur le marché grâce notamment au pétrole de schiste des Etats-Unis. Ce matin, le Brent de la Mer du Nord se négocie proche des 76,60 dollars et le WTI s’affiche de son côté autour des 73 dollars.

sg2014112440930-1

Du coté des métaux, les cours continuent leurs chutent. La tendance de fond reste clairement baissière. Les consensus sur l’évolution du cours de l’or par exemple sont orientés à la baisse, le métal se situant sur des niveaux très bas, avec en ligne de mire le niveau des 1 000 $ l’once, un niveau qui n’a pas été atteint depuis 2009. les dernières statistiques plutôt contrastées en provenance des Etats-Unis n’ont pas permis à l’once d’or de retrouver son statut de valeur refuge, notamment en raison de la combinaison d’une absence de pressions inflationnistes à l’échelle mondiale et de la hausse du dollar américain.

Performances des différents indices matières premières Jan2010-Nov2014

Blanc : Matières premières   Orange: Energies   Jaune: Métaux industriels  Vert : Agriculture Rouge : REMX – Métaux stratégiques-Terres rares

Jack Lifton « short list » de Métaux Stratégiques.

Jack Lifton « short list » de Métaux Stratégiques essentiels à nos technologies.

Jack Lifton est l’un des plus éminent spécialiste du secteur, fondateur de la « Technology Metals Research », LLC. Il est également consultant, auteur et conférencier sur les fondamentaux du marché des métaux stratégiques-

Technology-Metals-300x244

Les métaux Stratégiques et technologiques clés peuvent être répertoriés de nombreuses façons, ils sont listes ici par secteur.

  • Production d´energies, stockage & distribution: Uranium, Zirconium, Hafnium, Uranium, Molybdenum, Cobalt, Nickel, Beryllium, Neodymium, Praseodymium, Dysprosium, Terbium, Scandium, Lithium, Soufre, selenium, tellurium, cadmium
  • Communication: Silicon, germanium, gallium, indium, arsenic, antimony, neodymium, praseodymium, dysprosium
  • Technologies de l´information: Silicon, germanium, gallium, arsenic, antimony, phosphorous, carbon (graphene et graphite)
  • Entertainment/ Jeux Video: Indium, yttrium, europium, terbium
  • Transports: Chrome, manganese, tungsten, molybdenum, yttrium, zirconium, nickel, cobalt
  • Infrastructures: Niobium, Chromium, Manganese, Cobalt, Nickel, Tungsten, Molybdenum, Vanadium
  • Industries Chimiques – Catalyseurs: Platinum, Palladium, Ruthenium, Rhodium, Molybdenum, Silver, Cerium, Lanthanum
  • Santé: Terres rares Lourdes, Platinoïdes, Thallium, Phosphores
  • Defense: Uranium, Tungsten, Molybdenum, Chrome, Nickel, Cobalt, Terres Rares –

 

 

2014 les exportations de Terres Rares Chinoises ont atteints de nouveaux sommets.

Selon les données de l’Administration générale des douanes chinoises, les exportations chinoises de Terres Rares nécessaire à la fabrication d´aimant permanent ont augmentés de 22,9% par rapport à l´année dernière pour atteindre : 21,543.83 tonnes, pour une valeur totale de 1.229.510.000 $US, soit un prix moyen de 57,1 $US par kg sur les neuf premiers mois de 2014. 16,225.80 tonnes d´aimants, 4067,98 tonnes de poudre magnétique NdFeB, et 284,53 tonnes d’autres alliages NdFeB … Des chiffres qui démontrent clairement que les exportations atteindront un niveau élevé cette année, par rapport au total des exportations de 24 022 tonnes de l’année dernière.

Le tableau ci-dessous détail les volumes exportés au cours des neuf premiers mois de 2014.

2014-11-14-Hongpo

Ces composants sont non seulement largement utilisés dans les «high-tech» ou produits «verts» tels que les voitures hybrides ou électriques, les éoliennes, les robots industriels, les trains à grande vitesse, l’équipement médical et l’électronique grand public, mais aussi sont considérés comme d´importants composants pour les technologies de pointe dans le secteur de la défense, guidage de précision et de positionnement, aviation et aérospatiale.

Le gouvernement chinois continue à se concentrer sur le développement de ces composants de terres rares, ainsi que toute la chaine de produits dérivés à valeur ajoutée– Afin de moderniser ses industries traditionnelles et renforcer l’innovation technologique, la Commission nationale du développement et le ministère de l’Industrie et Technologies de l’information (MIIT) ont publié conjointement un Programme pour la mise en œuvre d´économie d´énergie : le Key Saving Technology. Ce programme propose la promotion de technologies et d’équipements liés aux économies d’énergie, un programme très ambitieux à l´horizon 2017.

La Chine prévoit de stimuler la recherche et innovation technologique afin d´accélérer le développement des énergies vertes, moins polluantes et moins consommatrices d’énergie. De nouvelles mesures qui devraient stimuler la demande en Terres Rares magnétiques dans le pays. –

En l’absence de certaines technologies à haute valeur ajouté, principalement produites au Japon (Hitachi Metals, Shin-Etsu Chemical et TDK)  et une croissance de la demande, les importations chinoises de composant Terres rares magnétiques ont également augmentés et totalisées 1980,3 tonnes, soit une augmentation sur un an de 6,9%, pour une valeur de 225 810 000 $US, pour un prix moyen de 114,1 $US par kg.

Le tableau ci-dessous détail les volumes importés au cours des neuf premiers mois de 2014

2014-11-14-Hongo-2

Source: investorintel.com

Le futur du marché des Terres Rares Hors Chine.

RareMetalBlog10 Nov. 2014 Le futur du marché des Terres Rares Hors Chine.

Que reste-t-il des 400 projets d´exploration minières de Terres Rares recensés à la suite du battage médiatique de la période 2010-12 ? Une vingtaine tout au plus ! Des commentaires récents tentent de définir ce qui se passe en Amérique du Nord, Europe, Afrique et Australie, mais les analyses ont du mal à convaincre au sujet du principal acteur : La Chine.

Difficile en effet de répondre sans une compréhension de ce que la Chine est en train de faire ou prévoit dans sa politique des terres rares. Lire la suite