Archives par étiquette : invention

« In Elon Musk we trust… »

L’entrepreneur de voiture électrique envisage de construire la plus grande usine de panneaux solaire au monde.

466093487L’entrepreneur, créateur de voiture électrique et pionnier de l´espace envisage de construire la plus grande usine de panneaux solaires au monde à New York, afin de produire de l’électricité pour alimenter votre maison, et votre voiture. Musk déjà président de SolarCity, la plus grande société d´installation de panneaux solaire du pays : a révélé mardi matin l´acquisition d´un fabricant de panneaux photovoltaïques de la Silicon Valley appelé Silevo dans un deal de plus de 350 millions de dollars. La Start-up prétend avoir développé une technologie très ambitieuse pour produire de l´électricité à moindre coût. Jusqu´a aujourd’hui, l’expertise de SolarCity se limitait à installer les panneaux solaires sur les toits, et non les fabriquer. Le pari semble audacieux dans un marche dominé par la surproduction de panneaux fabriques en Chine. Apres de nombreuses faillites dans le secteur, la fabrication photovoltaïque avait presque disparu aux États-Unis.

Construire une telle usine coûtera probablement plusieurs milliards, et SolarCity annonce qu’il est déjà en « discussions avancées » avec des investisseurs potentiels afin de financer l’installation. La société prévoit de démarrer la construction au plus vite et produire 1 gigawatt de panneaux d’ici la fin de l’année 2016. L´annonce arrive 4 mois seulement après que Musk ai annoncé les plans pour construire la plus grande usine au monde de batteries lithium-ion : La « gigafactory » a 5 milliards de dollars permettra à Tesla de produire a moindre cout jusqu’à un demi-million de voitures électriques par an d’ici 2020. Le futur sans hydrocarbures n´a jamais été aussi proche…

Tesla et la demande de Métaux strategiques

Qu’est-ce que l’annonce des nouvelles batteries Tesla signifie pour le Lithium, Graphite et Cobalt?

powerwall-battery-group@2xJeudi soir dernier, Tesla Motors (NASDAQ: TSLA) a annoncé les détails de sa nouvelle gamme de batteries rechargeables domestiques et professionnelles, marquant un changement énorme pour la société. Fidèle à son habitude, le PDG de Tesla, Elon Musk a fixé un objectif ambitieux en ce qui concerne ses batteries. Il a partagé ses espoirs de voir le monde sortir des énergies fossiles en facilitant le stockage de l’énergie produite à partir de sources comme l’éolien et le solaire. Si le succès paraît certain, malgré le cout ( $3500) encore excessifs pour certains. Beaucoup de lithium, graphite et cobalt seront nécessaires pour toutes ces batteries.

Tesla n´a pas encore confirmé a 100% la composition de ses nouvelles batteries, des matériaux comme le lithium, cobalt cathode – un (oxyde de nickel-cobalt-aluminium) NCA cathode – et graphite semble indispensables. Pour produire chaque Powerwall ( http://www.teslamotors.com/powerwall), on estime a 16 kg de graphite synthétique (ou 16 kg de graphite sphérique provenant de 40 kg de concentré de graphite lamellaire), ainsi que 12 kg d’hydroxyde de lithium, seront nécessaires. Pour les Powerpack, les besoins pourraient être jusqu´a de 10 fois supérieurs. (environ 160 kg de graphite et 120 kg de lithium). Compte tenu de ces chiffres, si la demande pour les batteries décolle comme le préconise TESLA : le marché de ses 3 métaux pourraient en être chamboulé… Si les ressources de matières premières semblent suffisante pour soutenir cette innovation disruptive, c´est la capacité de traitement et de savoir faire qui pose question pour la transformation de ses ressources. La demande accrue aura des conséquences sur le marche du lithium, graphite et du cobalt. D’autres « Megafactories » sont cours de développement en Chine et le deploiment des technologies de stockage est indispensable a la reconstruction d´une économie durable.

Disruptive: Nouvelles Batteries Tesla

Source: Le Monde.fr | 01.05.2015

Pour Elon Musk, son fondateur et patron, Tesla n’a jamais été qu’un simple constructeur de voitures électriques. Mais une société technologique dont la vocation est d’innover dans le domaine de l’énergie. Jeudi 30 avril, l’entrepreneur d’origine sud-africaine a fait un nouveau pas dans cette direction, avec la présentation Tesla Energy, une gamme de batteries dites stationnaires, destinées aux habitations, aux entreprises et aux producteurs d’énergie. « Le monde est principalement alimenté par les énergies fossiles. Nous devons faire quelque chose. Notre but est de transformer totalement l’infrastructure énergétique mondiale pour la rendre totalement durable et sans produire d’émissions de carbone », a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse organisée au siège de l’entreprise à Hawthorne, dans la banlieue de Los Angeles. M. Musk ne veut pas seulement accélérer la transition énergétique. Il rêve d’une planète où toute l’énergie consommée proviendrait de ressources renouvelables. « Je crois que cela est à la portée de l’humanité », prophétise-t-il. La solution : le soleil, « qui se lève tous les matins et fournit une quantité incroyable d’énergie », poursuit M. Musk. Mais l’énergie produite par les panneaux solaires doit être stockée afin d’alimenter maisons et usines lorsque le soleil ne brille pas. « Les batteries existantes sont chères, moches et peu fiables. Et elles fonctionnent sous différents systèmes qui ne sont pas compatibles. Il n’est aujourd’hui pas possible d’acheter une batterie qui fonctionne facilement ».

DES BATTERIES QUI POURRONT ÊTRE COMBINÉES « À L’INFINI »

Tesla Energy entend remédier à ce problème avec deux modèles. Pour les logements et les petites entreprises, la société va commercialiser la PowerWall. Ses dimensions sont modestes: 1m30 de haut, 86 cm de large et 18 cm de profondeur. Et son apparence particulièrement soignée. Plusieurs couleurs seront même disponibles. Elle s’accrochera à un mur, à l’intérieur ou à l’extérieur. Deux versions seront vendus cet été aux Etats-Unis, d’un capacité respective de 7 kWh et de 10 kWh. Si cette annonce était attendue, la principale surprise est venu du prix: 3 000 et 3 500 dollars, hors frais d’installation. Avant la présentation, Cosmin Laslau, analyste chez Lux Research, espérait une fourchette allant de 6 000 à 8 000 dollars. Les prévisions dépassaient souvent les 10 000 dollars. De plus, cette facture pourrait être adoucie si les différentes administrations américaines accordent des déductions fiscales, comme elles le font déjà pour l’installation de panneaux électriques. La batterie coûtera 3 500 dollars lors de sa mise sur le marché américain, à l’été 2015, et devrait être disponible dans le monde entier l’année prochaine. | REUTERS/PATRICK T. FALLON. Pour les grandes entreprises et les producteurs d’énergie, Tesla Energy proposera la PowerPack, d’une capacité de 100 kWh. Ces batteries pourront être combinées « à l’infini », promet M. Musk. La société va mener des programmes pilotes au cours des prochains mois, alimentant par exemple un data center d’Amazon et plusieurs supermarchés Target. Une centrale électrique détenue par une filiale d’Edison International testera également ces batteries. Les batteries de Tesla pourront être reliées à des panneaux solaires, mais aussi branchées sur le secteur. Dans ce cas de figure, elles permettront de réduire la facture d’électricité : rechargées pendant les heures creuses, elles alimenteront habitations, usines et bureaux aux heures pleines. « Il faudra cependant plusieurs années pour rentrer dans ses frais », prévient M. Laslau. Autre cas d’utilisation: un générateur de secours en cas de coupure de courant.

LA CALIFORNIE, POSSIBLE PREMIER MARCHÉ

Tesla n’est pas la première société à se lancer sur ce marché, où General Electric, Samsung ou encore LG sont déjà présents. Mais elle dispose d’importants avantages sur la concurrence. Outre son image de marque et son pouvoir marketing, elle bénéficiera certainement de ses liens étroits avec SolarCity, dont M. Musk est président du conseil d’administration. L’entreprise californienne installe environ un tiers des panneaux solaires résidentiels aux Etats-Unis. Les deux groupes ont déjà mené une phase de tests pour équiper quelques centaines de maisons en batteries.Tesla Energy pourra également s’appuyer sur la technologie propulsant ses voitures électriques. Cela lui permettra de bénéficier d’importantes économies d’échelles pour abaisser les coûts de fabrication. Cet atout sera encore plus grand après l’ouverture de sa prochaine usine, baptisée « gigafactory »Ce gigantesque site, implanté dans le Nevada, produira un nombre record de batteries lithium-ion. Laslau estime que les coûts de fabrication par kWh passeront de 266 dollars à 172 dollars au cours des dix prochaines années. A court terme, la majorité des ventes pourraient être réalisées en Californie, où l’énergie solaire représente déjà 5 % de la production globale. L’Etat le plus peuplé des Etats-Unis veut porter cette part à 33 % d’ici à 2020. Il va également contraindre les électriciens à s’équiper d’importantes capacités de stockage.

Le dysprosium bientôt remplacé dans les aimants permanents.. !?

Le dysprosium bientôt remplacé dans les aimants permanents.. !?

unnamedLe département Américain de l´Energie(DOE) viendrait de mettre au point un nouvel alliage magnétique haute performance pour les aimants permanents. Le Cérium, beaucoup moins couteux et plus disponible remplacerait le fameux dysprosium. Le nouvel alliage magnétique se composerait de néodyme, fer et bore associé a du cérium et du cobalt. Ce nouvel alliage proposerait des propriétés comparatives a ceux utilisant du Dysprosium. Selon les estimations, ces nouveaux aimants contenant du cérium reviendraient 20 a 40% moins cher à produire.

Pourtant toutes les tentatives précédentes visant à inclure du cérium dans les aimants a haute performance avaient échoué parce que l’alliage ne était pas en mesure de conserver ses propriétés magnétiques à température élevée. Mais l’association avec le cobalt aurait remédié a ce problème. Les aimants de terres rares a haute performance sont utilisés par exemple dans les moteurs de véhicules électriques et générateurs d’éoliennes.

Un train atteint la vitesse record de 603 km/h au Japon

Un train atteint la vitesse record de 603 km/h au Japon

Train_a_sustention_magnetiqueUn prototype du futur train japonais à sustentation électromagnétique a atteint mardi les 603 kilomètres/heure, un record mondial, a indiqué la compagnie Central Japan Railways.

Le test, avec des personnes à bord, a eu lieu dans la matinée. « Cette allure de 603 km/h a été maintenue pendant 10,8 secondes » lors de la traversée d’un tunnel, a indiqué un porte-parole de la compagnie selon qui c’est « une première mondiale ». Cette expérience a été faite sur une ligne spéciale de 42,8 kilomètres à Yamanashi (centre du Japon), où est est développé depuis des années ce train « maglev » (magnetic levitation). Il avait récemment établi le précédent record, à 590 km/h, pulvérisé ce mardi avec une vitesse qui équivaut à plus de 10 km par minute ou 170 mètres par seconde. Il s’agissait de tester la stabilité du train, même à une vitesse excédant largement celle qui sera la sienne en service commercial. Central JR est en train de construire une nouvelle ligne dédiée à ce « linear Shinkansen » qui doit entrer en exploitation en 2027 entre Tokyo (est) et Nagoya (centre). Il devrait alors circuler à 500 km/heure pour couvrir la distance de 286 kilomètres en 40 minutes. Source: AFP

La voiture électrique pourrait bientôt être aussi bon marché que votre voiture-

La voiture électrique pourrait bientôt être aussi bon marché que votre voiture a essence-

Batteries_de_vehicules_electriquesL’avenir des véhicules électriques est lumineux grâce à la baisse du coût de ses batteries.

Contrairement au lapin des publicités Duracell, l´autonomie des véhicules électriques restent aujourd’hui encore limitée. Le cout élevé des batteries lithium-ion laissent aux fabricants le choix cornélien entre prix de revient et la fonctionnalité. Chaque kilomètre supplémentaire d´autonomie signifie plus de puissance dans la batterie, donc plus cher ! Mais de nouvelles recherches montrent que le coût des batteries lithium-ion est en baisse, ce qui signifie l’écart de prix entre les véhicules énergivores et les voitures électriques pourraient se réduire. Le coût des batteries lithium-ion a diminué par exemple de 14% par an entre 2007 et 2014, des chercheurs de l´institut de Stockholm estiment que le cout de ce type de batteries, représente environ un quart à la moitié du prix des voitures électriques. La baisse rapide des coûts de la batterie pourrait apporter une révolution plus tôt que prévu, et ce serait de bonnes nouvelles pour nos villes.

Entre 1980 et 2012, 80% des émissions de carbone dans les régions métropolitaines proviendraient des transports, selon des données compilées par des chercheurs de l’Université de Boston.

Ci-dessous la progression des ventes de vehicules electriques

-1x-1

Nouvelle batterie qui charge un téléphone cellulaire en une minute

De nouvelles batteries qui chargent votre téléphone en une minute

L’Université de Stanford, et l´équipe du professeur Hongjie Dai ont mis au point de façon accidentelle une batterie qui permettrait de recharger son téléphone portable en une minute, et pourrait être rechargée plusieurs milliers de fois. Selon Dai ce nouveau type de batterie pourrait résister à plus de 7500 cycles sans aucune perte de capacité. La norme avec les batteries lithium-ion typique, est d´environ 1 000 cycles.

vidéo ci-dessous

La Chine produit le 1er tram à hydrogène au monde

La Chine produit le 1er tram à hydrogène au monde

La Chine a dévoilé le premier Tram à hydrogène-énergie au monde dans une usine de production à Qingdao, dans la province de Shandong. Selon le Shanghai Daily, c´est la première fois qu´un fabricant de tramway utilise de l’hydrogène comme énergie. Cette source mentionne que la Chine est devenue le premier pays acquéreur de technologie pour la fabrication de véhicules électriques a PAC (pile a combustible) propulses par de l´électricité produite a partir d´hydrogène et d´oxygène. Une fois de plus, la Chine se positionne sur les technologies vertes.

Voir le reportage video

Technologie : Une cellule solaire totalement transparente

transparent-luminescent-solar-concentrator-module-640x424Technologie : Une cellule solaire totalement transparente

Des chercheurs de la Michigan State University ont créé un concentrateur solaire totalement transparent, qui pourrait se transformer n´importe quelle fenêtre ou écran (comme l’écran de votre Smartphone) en une cellule solaire photovoltaïque. Contrairement à d’autres cellules « transparents » solaires que nous avons rapporté dans le passé, celui-ci est vraiment transparent, comme vous pouvez le voir sur les photos tout au long de cette histoire. Selon Richard Lunt, qui a dirigé la recherche, l’équipe sont confiants que les panneaux solaires transparents peuvent être efficacement déployées dans un large éventail de paramètres, de «grands bâtiments avec beaucoup de fenêtres ou tout type d’appareil mobile qui exige une grande qualité esthétique comme un téléphone ou e-reader.  »

Scientifiquement, un panneau solaire transparent est quelque chose d’un oxymore. Les cellules solaires, en particulier de type photovoltaïque, se transforme en énergie en absorbant des photons (lumière du soleil) pour les convertir en électrons (électricité). Si un matériau est transparent, par définition, cela signifie que toute la lumière passes au travers. C´est pourquoi toutes les cellules solaires transparentes précédentes n´ont effectivement été que partiellement transparente – et trop souvent trop coloré.

Cette technologie révolutionnaire ( http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/adom.201400103/epdf) a actuellement un rendement de l’ordre de 1%, mais les chercheurs du Michigan State University pensent que 5% devrait être possible. Les concentrateurs non transparents luminescents existants max à environ 7%. Si les performances ne sont pas encore impressionnantes, il faut les imaginer sur une plus grande échelle – Sur chaque fenêtre de la maison ou au bureau – les chiffres s´additionnent rapidement. De même, alors que la technologie ne permettra peut être pas encore a votre Smartphone ou tablette de fonctionner indéfiniment, il permettra de gagner quelques minutes ou heures d’utilisation supplémentaires sur une seule charge de batterie.

Emergentes, nouvelles applications pour les Terres Rares

De nouvelles applications pour les Terres rares

Passionnant rapport sur les 10 plus prometteuses technologies de ruptures et nouvelles applications pour les Terres rares qui pourraient impacter la consommation mondiale à l´horizon 2020.

principales applications des terres rares commercialisation des terres rares

 

 

 

 

 

 

 

nouvelles applications des métaux raresPour plus de détails voir le nouveau rapport de 573- d´Adamas Intelligence «Rare Earth Market Outlook: Supply, Demand and Pricing From 2014-2020« , ou acheter une copie visitez www.REEreport.com.