Archives par étiquette : marché

Evolution des prix des terres rares de 2002 a 2015

Les prix des métaux de Terres Rares pourraient se redresser, C’est généralement quand tout va mal, que tout s’annonce bien…

Terres_rares

Les matières premières ont connu une impressionnante baisse généralisée au cour des dernières années (Lire plus sur la capitulation des matières premières). Figurant parmi les baisses les plus importantes, les cours des fameuses Terres Rares.

Rien d´étonnant tant ces nouveaux métaux ont cristallisés les inquiétudes et crispations d´une décennie de hausse spectaculaire des matières premières. Malgré tout, ces métaux restent complexes à appréhender car leurs cours obéissent à des logiques macroéconomiques nombreuses, et les facteurs de variation sont multiples. Il serait donc idiot d´ignorer le secteur des terres rares en raison des prix bas du marché et de l’échec des producteurs de l’Ouest. Eventuellement, les producteurs chinois ne pourront indéfiniment fournir le monde avec des terres rares bon marché. Cela peut surprendre surtout après le dépôt de la faillite du producteur et minier américain Molycorp Inc. et compte tenu de l’incertitude entourant la demande de métaux et de l’économie Chinoise, un pays qui contrôle la quasi-totalité des terres rares dans le monde.

Mais depuis que la Chine est devenu leader dans la transformation métallurgique de ces métaux, la Chine importera bientôt des terres rares de Suède ou du Groenland pour nous les restituer sous la forme de produits finis. La demande chinoise de terres rares par exemple serait susceptible d´augmenter de plus de 50% dans les cinq prochaines années. Chen Zhanheng, vice-secrétaire général de la Chambre d´industrie des Terres rares Chinoises, prévoit une augmentation de la consommation intérieure de près de 9% cette année à 97,700 tonnes, et pourrait atteindre près de 150 000 tonnes à la fin de la décennie, contre 90 000 tonnes consommées en 2014. La consommation Chinoise de terres rares pourrait augmenter de 50% d´ici a 2020 : Source Reuters.

  • La demande augmente rapidement…Il n´existe peu de matières premières dont la demande a été multiplie par 30 fois en 50 ans.

C´est le cas notamment dans les technologies militaires, de l’énergie verte, smart phones, tablettes et les risques d’approvisionnement demeurent.

Production de terres rares de 1965 a 2015…

1965: 5,000 tonnes  1975: 20,000t 1985:  30,000t  1995: 55,000t   2005: 110,000t   2015: 145,000t

  • Des prix historiquement bas…Exemple avec le prix de l´Europium

Evolution des prix des terres rares de 1965 a 2015…

1965: $2,500/kg   1975: $1,000/kg   1985: $750/kg   1995: $600/kg   2005: 300/kg   2015: Entre $250/kg et $300/kg (Le kilo d´Europium au moment du pic de 2011 atteint les $3,000/kg).

L’oxyde de lanthane par exemple était évalué autour des 5 $ le kilo fin de 2014, contre 59 $ à 61 $ le kilo fin d’année 2010, tandis que les prix de l’oxyde de cérium est tombé entre 4 $ et 5 $ le kilo contre 60 $ à 62 $ durant la même période, selon un rapport de l’US Geological Survey (Prix des terres rares de 2010 a 2014). Il n y a pas que le cour de ces métaux qui se sont effondrés, les minières ont connus la même sanction frappé par l’effondrement des prix des produits de base et le ralentissement de la demande en provenance de Chine.

Les prix des terres rares ont continué à baisser en dépit du nouveau régime fiscal de Pékin et la mise en œuvre d´une taxe sur les ressources en mai. Mais ce n´est qu´une question de temps avant que ces taxes prennent leurs mesures et que les fondamentaux traduisent une reprise. Certaines entreprises ont déjà commencé à répercuter les coûts plus élevés pour les consommateurs, et de nombreux producteurs qui ont produits a perte fermeront leurs portes avant la fin de l´année (un secteur de production en faillite, ou en manque d´investissement,  est la garantie de voir les prix s´envoler de nouveau … ). La production est d’une rigidité remarquable, et la croissance technologique des pays de l’Asie du Sud-Est, ainsi que d’autres économies émergentes, est à même de modifier ce cycle. Le besoin croissant de produits énergétiques, compte tenu de la rigidité de l’offre, peut provoquer non seulement que les prix ne baissent plus mais augmentent de façon significative. La fin d´un cycle semble avoir été sonnée, la bonne nouvelle c’est que nous sommes peut être à l’aube d’un autre super cycle: africain celui-là, technologique, énergétique ? C’est généralement quand tout va mal, que tout s’annonce bien !

Evolution des prix pour les métaux des terres rares de 2002 a 2015 ( source BRGM)

evolution_des_prix_des_terres_rares_Periode_2002_2015

Evolution des prix des terres rares sur la période 2002-2015

Les tensions sur le marché des métaux en Chine sont le souci de tout le monde

Les tensions sur le marché des métaux en Chine sont le souci de tout le monde

craintes_sur_le_marche_des_metaux_strategiquesQuel est le principal dénominateur commun sur le marché de l’offre et la demande des terres rares, du lithium, du graphite, de l’antimoine, du tungstène, et plus largement des marchés mondiaux des métaux et des matériaux technologiques? Invariablement, la réponse est la même que vous soyez un investisseur prive, ou institutionnel, dirigeant industriel ou membre de gouvernements. Pour répondre, plusieurs données sont à prendre en compte.

  1. La Chine, est le pays le plus peuplé au monde, la deuxième économie, et est devenu le plus gros consommateur et utilisateur final de métaux et matériaux technologiques pour la fabrication de biens de consommation dans le monde.
  2. La Chine est également devenue le plus grand utilisateur final de métaux de construction: fer, acier, cuivre et aluminium qui composent plus de 95% de la production et de recyclage des métaux dans le monde.
  3. La Chine utilise et consomme aujourd’hui plus de 60% de tous les nouveaux minerais et métaux produits dans le monde.

Les faits ci-dessus montrent clairement l’économie Chinoise comme le principal moteur de facto de l’économie mondial des métaux, de sorte que tout changement dans l’économie Chinoise, bon ou mauvais, aura un effet immédiat sur le secteur minier, le raffinage, les métaux et matériaux de fabrication. Deuxièmes point, la taille et la croissance de l’économie des métaux et matériaux technologiques se mesure par rapport à la demande en énergie et des biens de consommation. Ces deux secteurs économiques clés sont plutôt considérés comme «matures» dans nos économies occidentales industrialisées, même si de nouvelles technologies de ruptures peuvent entrainer d´importants déséquilibres ( les énergies renouvelables par exemple, le nucléaire).

Consomation_chinoise_de_matiere_premiere

Le principal espoir de croissance dans le secteur proviendra essentiellement de la croissance du PIB des pays du BRICS. Tout juste « élu » le nouveau président Chinois a rappelé comme son principal nouvel objectif, la conversion de l’économie chinoise. L’évolution de l’économie chinoise pourrait changer la donne sur le marché mondial; La fonction d’«usine du monde» perd son rôle moteur dans l’économie chinoise. Moins attractive en tant que base d’exportation, la Chine l’est de plus en plus par son marché intérieur. La Chine est un grand pays en développement, et son développement ne doit plus dépendre des autres pays. En même temps que la Chine ouvre plus largement ses portes, elle travaille à étendre son marché national, à transformer l’épargne populaire considérable en investissement, à hausser la qualité de vie de son peuple, à recourir à des technologies de pointe pour résoudre les problèmes de ses ressources et de son environnement. En conséquence les industries chinoises du secteur des ressources sont maintenant officiellement encouragées à regarder à l’extérieur de la Chine des opportunités pour développer et acquérir dans la production de ressources naturelles clés.

Une des plus communes confusions sur le secteur serait une conspiration délibérée du gouvernement et de l´industrie Chinoise pour contrôler l´offre et le marché des Terres Rares afin de maintenir des prix bas et ainsi conduire les nouveaux producteurs de terres rares non-chinois hors d´état de nuire. Cela n’à aucun sens, les producteurs comme Lynas et Molycorp, sont dans une situation désespérée en raison d’un manque total de compréhension et des besoins du marché, ainsi que de nombreuses erreurs stratégiques. Le nouveau modèle économique Chinois et la conversion de son économie est la dernière chance pour les producteurs de ressources naturelles non-chinois de revenir dans la partie. Mais cette fois en tant que fournisseurs de la Chine ou partenaires de celle-ci à l’étranger. Les projets de production de Terres rares lourdes restent sans aucun doute le meilleur pari pour les investisseurs, car la Chine est elle-même est déjà à court et dans le besoin de ces matériaux.

Le fil conducteur de ce blog est de pouvoir comprendre et identifier le potentiel de croissance de la demande pour ces métaux et matériaux technologiques. La révolution sur le traitement et les applications de ces nouveaux métaux et matériaux est devant nous, et nous avons besoin d’identifier les gagnants.

Nouvelles chutes des prix des terres rares; explications !

L’échec de Pékin pour contrôler le marché noir entraine une baisse des prix et la flambée des exportations de terres rares. 

Les exportations de terres rares a des niveaux records…

exportations_de_terres_rares_chinoises

Exportations Chinoises depuis 2010 de terres rares

Les dernières données provisoires publiées samedi dernier par l´administration douanière Chinoise montrent clairement une forte hausse des exportations de terres rares en Juillet; les volumes ont atteints des niveaux records jamais atteint depuis 5 ans. La flambée des exportations arrive à un moment où l’anxiété générale dans l’industrie des terres rares est à son paroxysme, après l’échec de Pékin pour contrôler le marché, qui a entraîné un effondrement des prix . Après deux hausses mensuelles consécutives (2618 tonnes exportées en mai et 3219 tonnes en Juin), le mois de Juillet, a vu les exportations de terres rares bondirent de 103,39% sur un an à 3659 tonnes, atteignant son plus haut niveau depuis 2010. Parmi les hausses les plus importantes les exportations d’oxyde de dysprosium ont bondi de 693,1 % sur un an à 1150 kg ; l’oxyde de terbium de 825,2 % sur un an à 4626 kg ; l’oxyde de néodyme de 137,3 % en glissement annuel à 60,730 kg ; l’oxyde de praséodyme jusqu’à 39,1 % en glissement annuel à 16,152 kg quand a l’oxyde d’europium, ses exportations ont bondit de 4400 % en glissement annuel, selon l’Administration générale des statistiques douanières.

Toutefois, avec un prix moyen à l’exportation de $ 11,200 par tonne en Juillet, les prix des terres rares Chinoise ont encore chuté d’environ 17,69% par rapport au mois précédent, soit environ 20,68% par rapport à l´année dernière. La Chine a exporté 17 540 tonnes au total de terres rares au cour des sept premiers mois de l’année, soit une augmentation de 10,3% par rapport à la même période en 2014; quant à la valeur des terres rares a l´exportation, elle a chuté de 7,4% sur un an à 212,8 millions de USD $ au cour des sept premiers mois de 2015, selon les données publiées par l’administration douanière chinoise. Malgré de nombreuses mesures et efforts de Pékin pour soutenir les prix, le ACREI (L’Association des Terres rares Chinoises) Spot Index affiche son point le plus bas depuis 5 ans.

prix_des_terres_rares_2015

Chute des prix des terres rares en 2015, après la suppression des taxes a l´export.

 

L’effondrement des prix des terres rares est à mettre sur le compte principalement de la production illégale rampante.

« L’exploitation minière illégale de terres rares provoque une surproduction et fait pression sur les prix du marché. » déclarait Xin Guobin, vice-ministre de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT) lors d’un forum sur les terres rares récemment à Baotou. « Alors que la production totale légale se situe à 110 000 tonnes, au moins 40.000 tonnes d’éléments de terres rares auraient été exploités illégalement l’an dernier. » Déclarait Mr Chen Zhanheng, secrétaire général adjoint de l’ACREI. Malgré la nouvelle taxe sur les ressources visant à augmenter les prix des terres rares, les prix ont continué à baisser au cours des trois derniers mois, entrainés par le flow continue de ces terres rares moins chers en provenance de producteurs et mines illégales. Si bien que l´ACREI en Juillet a appelé à empêcher la vente des terres rares au-dessous du prix de revient. Car, l’effondrement des prix des terres rares Chinoises pèse lourdement sur les six grands producteurs de terres rares appartenant à l’Etat Chinois. Par exemple Xiamen Tungstène a signalé une forte baisse de son bénéfice net au premier semestre 2015, ou Guangdong Rising Nonferrous; China Minmetals Rare Earth. Lire aussi : Les minières chinoises de terres rares produisent à perte

Malgré une grande anxiété sur le secteur, la demande de terres rares reste solide et les perspectives de croissance intactes. «En 2015 la demande de terres rares pour les aimant, les catalyseurs, le polissage devraient augmenter d’environ 10%, 7% et 12% respectivement; » déclarait le mois dernier Ma Rongzhang, secrétaire général de l’ACREI. Il y a fort a croire que les efforts de pékin pour le contrôle de sa production, la mise en place de taxes sur les ressources et autres mesures finiront progressivement par porter leurs fruits, et mécaniquement entrainer une hausse des prix. Toutefois, le récent effondrement des prix des terres rares est venu briser cette illusion, tout réside aujourd’hui dans la capacité du gouvernement à combattre l’exploitation illégale minière, la production et la contrebande dans le secteur. Le Conseil d’Etat Chinois a publié une directive nationale et s´est donné 5 ans pour résoudre ce problème et réguler le marché. Les terres rares, souvent considérées comme un baromètre par les autorités; afin d´affirmer son pouvoir sur une partie de son économie et le contrôle de ses ressources stratégiques. De nombreux industriels utilisant largement ses métaux dans les secteurs tels que la haute technologie, les énergies renouvelables, la défense, et d’autres industries stratégiques pour l´économie Chinoise. La mauvaise santé du secteur et son ralentissement économique devrait pousser les autorités Chinoises, à prendre de nouvelles mesures pour combattre la production et les ventes illégales. « Le ministère devrait sévèrement renforcer la supervision et mettre plus de pression sur les régions si elles ne parviennent pas à faire respecter la répression de l’exploitation minière illégale de terres rares. » A ajouté Xin Guobin. Source : Investor Intel

Indice_Metaux_indusriels

Les minières chinoises de terres rares produisent à perte

Les sociétés minières de terres rares chinoises produisent à perte

chargement_de_terres_raresEnviron 90% des producteurs et minières de terres rares Chinoises exploitent actuellement à perte ses métaux tant convoités – utilisés dans les secteurs high-tech – la baisse des prix n´en fini plus en raison de la surcapacité et de l’exploitation minière illégale. Selon l´Association of China Rare Earth Industry, beaucoup d´entreprises locales ont perdu de l’argent au cours de ces derniers mois et beaucoup devraient fermer boutique avant fin d’année.

Chen Zhanheng, secrétaire général adjoint du groupe, déclarait au China Daily (told China Daily ) que les principaux problèmes pesant sur le marché sont l’offre excédentaire et de l’exploitation minière illégale. Beaucoup d’entreprises se sont précipités dans l’exploitation minière des terres rares lorsque les prix étaient élevés, et se sont mise a produire beaucoup plus que ce que le marché a vraiment besoin. « Les terres rares ne sont pas aussi difficiles à extraire et à traiter comme beaucoup semblent le penser, et beaucoup d´exploitation miniers illégales contournent les règlements et continuent de creuser et fondre ces métaux. Ce qui inexorablement conduit à un excèdent sur le marché. » La situation n’a pas seulement affecté les petits producteurs. Six des plus importantes sociétés minières de terres rares du pays ont également ressentis les effets, selon Investorintel (according to Investorintel). Xiamen Tungsten, par exemple, a enregistré une forte baisse de son bénéfice net au premier semestre de 2015, les activités de terres rares de la société ont subi une perte de 11,5 millions $ au cours de la période, 8,8 M $ de plus que l’année précédente. Guangdong Rising Nonferrous devrait perdre 5 $ à 6 M $, en baisse d’environ 600% par rapport a l’an dernier l’an dernier. China Minmetals Rare Earth espère un bénéfice net au premier semestre de seulement $ 470,000.

Fin d’un monopole

Jusqu’en 2010, la Chine contrôlait environ 97% de l’approvisionnement de ces métaux tant convoités, utilisé dans l’électronique de pointe, la défense et les énergies renouvelables. Mais quand la Chine a cherché à imposer des contrôles à l’exportation pour donner un avantage a ses industries de l’électronique, les prix ont été multiplies jusqu’à 20 ou 30 fois. Les prix attractifs ont encouragés les investissements dans le secteur aux États-Unis, l’Australie et d’autres endroits en dehors de la Chine. Mais, dans le même temps, la contrebande Chinoise a fait chuter les prix. Le prix des terres rares a encore chuté plus tôt cette année, lorsque la Chine a abandonné les droits de douane à l’exportation, qui avaient gonflés les prix internationaux, après une décision de l’Organisation mondiale du commerce. Maintenant, les observateurs du marché pensent que les prix pour les 17 éléments devraient commencer à se redresser en fin d’année. Toutefois, ils avertissent également qu´une surabondance, y compris des mines illégales et de la contrebande en Chine, pourrait encore retarder une hausse prochaine. La confiance des investisseurs dans les minières du secteur a été durement touchée par les mauvaises performances des deux principaux producteurs hors de Chine – Molycorp (NYSE: MCP-A) et Lynas Corp (ASX: LYC). Les entreprises de terres rares canadiennes ont également presque toutes perdues plus de la moitié de leurs valeurs au cours des dernières années. Avalon Rare Metals (TSE: AVL) est en baisse de 96% par rapport a son plus haut de 2011, tout comme Rare Minerals ‘(TSE: QRM) dont les actions stocks ont également chutés depuis Mars 2012.

Pendant ce temps, la Chine continue de limiter le nombre d’entreprises autorisées à produire et à exporter des terres rares. Cela signifie qu’il restera un goulot d’étranglement de l’offre importante qui est de nature à encourager la contrebande ainsi que la production illégale dans le pays, avec les conséquences redoutées sur les prix.

Prévisions de la consommation de terres rares de 2013 a 2018. (Statista.com)

previsions_consomation_terres_rares_2018

production minières chinoises de terres rares en bleu.

 

Marché des Terres Rares en 2015: Questions/ Réponses

Interview et analyse de Ryan Castilloux d’Adamas Intelligence sur le marché des terres rares en 2015.

Prix des terres raresL´année a été particulièrement intéressante et riche, marquée par un certain nombre d´évènements qui ont eu un impact sur le marché et ses participants: Abolition des taxes a l´exportation sur les Terres Rares: introduction de taxes sur les ressources, faillite de l´un des plus principaux producteur Molycorp en Juin… Beaucoup d´informations a digérer pour les investisseurs et participants du secteur des terres rares au cours de la première moitié de l’année. Adamas Inteligence est l´auteur d´un rapport et analyse sur les perspectives du secteur, cette interview a été réalisée avec son fondateur directeur Ryan Castilloux. Dans l’interview ci-dessous, Castilloux partage son analyse du marché et ses prévisions sur le secteur pour 2015 et au-delà, il nous éclair également sur les récents changements en Chine.

En terme de pourcentages et variations. Quels sont les terres rares qui ont le mieux performées cette année? les pires? Pourquoi… ?

Continuer la lecture

Ou sont produits les Terres rares ?

Les 8 principaux pays producteurs de Terres rares

Screen Shot 2015-07-01 at 18.43.09Alors que certains pensaient que la Chine relâchait son emprise sur le marché des terres rares en 2014, l´emprise de la Chine est toujours intact. Voici le dernier classement des producteurs de Terres Rares selon le denier rapport de US Geological Survey (USGS):

  1. La Chine: 95 000 tonnes Alors que la Chine a supprimé ses quotas d’exportation, ses quotas de production ne sont pas touchés par la décision de L´OMC. Le pays a également supprimé ses droits de douane à l’exportation, ce qui a entraine une baisse des prix. Pourtant, la Chine continue de stocker ses minéraux, et le pays devrait continuer à être plus important détenteur mondial de terres rares pour longtemps.
  2. Les Etats Unis : 7,000 tonnes Alors que la production n´a cessé d´augmenter au cour des 10 dernières années, le seul producteur, Molycorp (NYSE:MCP), vient de déposer son bilan. S´il existe d´autres sites plutôt prometteurs, nul doute que cette faillite retentissante refroidira certaine ardeur.
  3. Inde: 3,000 tonnes Alors que de nombreux pays cherchent à réduire leur dépendance à l’égard la production chinoise de terres rares, l’Inde émerge comme une alternative intéressante. Alors que la production du pays reste relativement faible, la production augmenter de 5000 tonnes par an, selon l’agence Reuters. Le pays a également trouvé un partenaire au Japon, qui a convenu d’acheter une partie de la production de terres rares indienne.
  4. Australie: 2,500 tonnes L´Australie a augmenté sa production de 500 tonnes l’année dernière. Le pays est assis sur la troisième réserve de terres rares mondiale.
  5. Russie : 2,500 tonnes
  6. Thaïlande: 1,100 tonnes La Thaïlande a augmenté sa production de 300 tonnes sur les 12 derniers mois, mais ses réserves sont encore inconnus.
  7. Malaysia: 200 tonnes La Malaisie détient la plus grande raffinerie de terres rares du monde. Malgré les problèmes politiques qui ont retardé l’ouverture de l’usine en 2013, l’installation de LAMP a aidé la Malaisie de devenir un acteur important dans le monde des minéraux de terres rares.
  8. Vietnam : 200 tonnes La production Vietnamienne a baisse de 200 tonnes par rapport a 2013, mais le pays pourrait augmenter sa production a l´avenir.

 

Prix ​​des terres rares chinoises en baisse.

Prix ​​des terres rares chinoises en baisse après la suppression des Taxes a l´Export.

iStock_000013409612XSmallchina-300x203 BEIJING / (métal-Pages) 07-mai-15. Le marché des terres rares est reste muet depuis le premier Mai, en réponse aux incertitudes qui planent sur la politique chinoise et sa prochaine politique fiscale sur les ressources naturelles. Alors que certains fournisseurs ont commencé à baisser leurs niveaux de prix, prenant en compte la suppression des droits de douane à l’exportation, entre 15 et 25 % suivant les minerais. La demande est reste muette, presque incrédule face à cet épisode aux multiples rebondissements. Beaucoup de renseignements ont émergé l ´export cette semaine, mais sans grandes conséquences, les transactions continuant d’être limitées. Les producteurs, en particulier de terres rares lourdes (HREE), se montrent également réticents à signer des accords à long terme, en particulier en raison des préoccupations autour des nouvelles taxes sur les ressources qui devraient a nouveau faire gonfler les prix a l avenir. Le taux d’imposition prévu a 27% sur la production de terres rares lourdes dans toutes les régions de la Chine, que le gouvernement a dévoilé la semaine dernière, est légèrement plus élevé que le taux d’imposition précédent.

La plupart des producteurs ont en aval ont gonflé légèrement leur prix, par anticipation des nouvelles mesures, essayant de se négocier a bon prix leurs stocks existants. Mais les consommateurs et commerçants en aval sont restés prudents, en attente de plus de certitudes. Malgré les offres auprès de fournisseurs chinois reflétant de manière diverses la suppression des droits de douane à l’exportation. En Europe, la baisse restait très inégales suivant les revendeurs, certains refusant de répercuter cette baisse.

Envolée de 77% des actions Molycorp a l´annonce d´un contrat avec Siemens

Envolée de 77% des actions Molycorp a l´annonce d´un contrat avec Siemens

eolienne-offshore-102147-8570893-1Les actions de Molycorp (NYSE: MCP) ont bondi mercredi après l´annonce d´un contrat d´approvisionnement sur 10 ans avec Siemens (FRA: SIE). Selon les termes de l’accord, Molycorp a été sélectionnée pour fournir en Terres Rares rares Shin-Etsu Chemical (TSE: 4063), pour la production d´aimants de terres rares a Siemens pour son utilisation dans ses éoliennes. Selon Siemens, ses nouvelles turbines sont plus compactes que les classiques et offrent une gamme d’avantages pour le transport, l’installation ainsi que l’amélioration des performances et la maintenabilité. Les actions de Molycorp ont bondi de + de 77 pour cent sur cette annonce pour atteindre $ 0,95. Le stock continuait à progresser de 6% en après-Bourse. Plus de 42 millions d’actions de la société ont été échangées pendant la journée soit plus de 7,5 fois la moyenne quotidienne.

L’importance de la sécurité d’approvisionnement et l´environnement

Le choix de Siemens de sécuriser son approvisionnement de manière fiable est à noter, en particulier à la lumière de la domination Chinoise dans l’industrie. Il souligne l´importance croissante de trouver un approvisionnement sûr pour les terres rares par les utilisateurs finaux. Nouveau : les innovations environnementales et de processus de la mine Mountain Pass de Molycorp sont également considérées favorablement par son nouveau partenaire. L’accord marque une évolution intéressante dans l’espace des terres rares.

Terres Rares : Alors que la demande mondiale augmente, les exportations chinoises diminuent de façon spectaculaire..

Terres Rares : Alors que la demande mondiale augmente, les exportations chinoises diminuent de façon spectaculaire…

Dans leur dernier rapport du 25 mars, les autorités douanières chinoises ont publié une baisse significative de leurs exportations de Terres Rares. – 15,78% vers les Etats-Unis et – 27,69% vers le Japon, respectivement sur les deux premiers mois de l’année. Sur les 2 premiers mois de l´année, les exportations de terres rares Chinoise ont totalisé 3 509 tonnes, soit une baisse de 22,1% par rapport à la même période en 2014. Env. 32,2% de ses exportations partent vers le japon, contre 38,84% vers les Etats unis.

Apres avoir fortement augmente en 2014 (env. 27 769 tonnes, en hausse de 23,5% sur un an), la valeur des exportations avait chuté de 35,5% sur un an à 373 millions de dollars. Les États-Unis, le Japon et l’Europe étant les principales destinations de ces exportations en 2014 :12 442 tonnes vers le Japon, 8969 tonnes aux États-Unis, et env. 3936 tonnes vers l´Europe, soit environ14, 3% du total. Les autres pays sont le Vietnam, 818 tonnes; la Corée, 444 tonnes; la Russie, 277 tonnes; Taiwan, 203 tonnes; la Thaïlande, 150 tonnes; Indonésie, 104 tonnes et le Canada, 50 tonnes; selon les statistiques douanières. Les exportations de terres rares Chinoises incluent ; 16,715.7 tonnes d’oxydes de terres rares, 3,779.5 tonnes de métal de terre rare et 7,087 tonnes d’autres matériaux a base de terres rares.

Chinese-Rare-Earth-Oxides-Exports-in-2014-Table-1

La demande mondiale globale pour les terres rares en 2014 avait fortement augmenté: En Chine par exemple, La consommation de terres rares est passée de 78 000 tonnes a 86 400 tonnes en 2014, soit une hausse de 10,77% selon l’Association de l’industrie des métaux non ferreux Chinoise (CNIA). Au Japon, la consommation est en hausse de 8% par rapport à 2013. Même constat pour les Etats Unis, ou l´U.S. Geological Survey constate une progression de 13.3%, soit 17 000 tonnes un an plus tôt.

La croissance explosive des véhicules électriques, énergies éoliennes et solaires en Chine devrait continuer à stimuler la demande nationale des aimants de terres rares et matériaux de stockage d´énergie ; comme le Dysprosium, Terbium, Pr-Nd et Lithium. Si les derniers mouvements de prix sur ces métaux soulignent cette reprise, ils pointent aussi les faiblesses actuelles des sociétés minières occidentales (Molycorp, Lynas …) a offrir des alternatives crédibles hors Chine, alimentant la spéculation sur de futurs déséquilibres et tensions possibles sur ce marche.

Point sur les Métaux de base: Rallye du cuivre

CuivrePoint sur les Métaux de base: Rallye du cuivre

Le marché continue d’apporter des fortunes diverses aux différents métaux de base, avec une hausse pour certains tandis que d’autres restent sous pression. Cette semaine a été plutôt riche en événements pour le cuivre, tandis que le fer continue à être sous pression. Les Investisseurs de cuivre ont du être agréablement surpris en regardant les indices de prix en fin de semaine. Après avoir chuté tout au long de l´année pour stationner dernièrement autour de $ 2,60 par livre, les cours du cuivre se sont très nettement relevés. Selon Bloomberg, environ 50 travailleurs bloquaient la mine de Grasberg, l´une des plus grandes du monde, pour la quatrième journée consécutive. Il est intéressant de noter que Grasberg n´est pas la seule mine de cuivre à avoir des problèmes de production. Le mois dernier, BHP Billiton déclarait une réduction de sa production de cuivre à la mine Olympic Dam en Australie en raison de problèmes techniques.

Rebond technique, structurelle ou reprise…nous suivrons attentivement ce métal de base pas comme les autres : tantot indicateur puissant de l’activité économique et de plus en plus utilisé comme collatéral – tout particulièrement en Asie –pour des prêts bancaires ainsi que de « monnaie » dans certains pays.

Screen-Shot-2015-03-20-at-1.56.04-PM